Rentrée : Le numérique au service des apprentissages

Alors que 12 millions d’écoliers, de collégiens et de lycéens et pas moins de 870 000 enseignants retournent en cours aujourd’hui, cette rentrée scolaire 2019 est marquée par plusieurs nouveautés. Certaines d’entre elles viennent consolider la place du numérique dans l’enseignement…

De nouveaux enseignements

… Parmi les changements de cette rentrée, on trouve tout d’abord la  création de nouveaux enseignements en classes de 2de et de 1ère. Pour le Ministère, il s’agit de « préparer les élèves à une société, des études supérieures et un monde du travail toujours plus numériques ».

Ainsi, dès leur entrée au lycée, les élèves suivront le nouvel enseignement commun de sciences numériques et technologie, pendant 1 h 30 par semaine. Cette discipline « relève donc désormais à part entière des connaissances et compétences enseignées à l’ensemble des élèves de lycée général et technologique ».

8% des élèves l’ont déjà choisie

En classe de 1re, il est également possible d’opter pour un nouvel enseignement de spécialité numérique et sciences informatiques de 4 h par semaine. Près de 8 % des élèves ont déjà choisi de suivre cette option ;  ce qui, comme le rappelait le Ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer lors du traditionnel point presse de la rentrée « apparaît très prometteur s’agissant d’un nouvel enseignement ».

Une rentrée qui se prépare bien en amont

Pour préparer les enseignants, 13 000 professeurs s’étaient inscrits à un Mooc dédié proposé depuis février 2019. Parallèlement, un diplôme inter-universitaire «enseigner l’informatique au lycée » a été spécialement créé. 2 000 professeurs ont ainsi été formés dans une trentaine d’universités partenaires. Autre conséquence de cette place renforcée du numérique, la certification des compétences numériques « devient obligatoire dans les masters métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF) » et un nouveau Capes numérique et sciences informatiques donnera lieu à de premiers recrutements en 2020.

Des compétences certifiées par Pix

Autre nouveauté, à la fin du collège et du lycée, tous les élèves de 3e et de Terminale valideront leurs compétences numériques grâce à la plateforme Pix. Celle-ci a été mise en place par une start-up d’Etat du même nom. Incubée au sein de l’administration, elle développe un service public en ligne d’évaluation, de développement et de certification des compétences numériques.

La question de la protection des données

Un autre aspect concerne le renforcement de la protection des données. Alors que le Ministère avait déjà nommé l’an dernier un délégué à la protection des données, un comité d’éthique pour les données d’éducation, composé de personnalités et d’experts de haut niveau, doit être institué dans les prochaines semaines « afin d’éclairer et d’enrichir de manière indépendante l’action dans ce domaine ».

De nouveaux supports pédagogiques

Cette rentrée voit aussi la création de nouveaux supports numériques avec par exemple la volonté de voir se développer un ciné-club dans chaque collège et dans chaque lycée. Grâce au soutien de France télévisions et du réseau Canopé,  le site cinéma.lesite.tv met à disposition gratuitement des professeurs des collèges et des lycées 55 films du patrimoine cinématographique. De plus, en janvier prochain, une chaîne éducative « destinée aux enfants et à leur famille, aux professeurs et aux animateurs (…) va permettre aux enfants de bénéficier de contenus éducatifs de qualité sur leurs différents temps ».

 

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles