Pix, la start-up d’Etat pour cultiver ses compétences numériques

Pix est la 23ème start-up d’Etat. Incubée au sein de l’administration, cette jeune pousse développe un service public en ligne d’évaluation, de développement et de certification des compétences numériques. 

Une Start-up d’Etat, c’est quoi ?

Malgré cet anglicisme,  une start-up d’Etat est avant tout un service public numérique. Développée par une équipe autonome, elle est financée par l’administration pour répondre à un problème lié à une politique publique. Depuis maintenant 6 ans, l’Etat mène cette politique d’Innovation du service public en développant ainsi des produits numériques centrés sur les usages. Ce format permet de  tester rapidement (et à moindre coût) des solutions en phase beta test. En effet, si au bout de 6 mois, l’équipe n’a pas pu livrer un produit fiable, le projet s’arrête. En 2017, 51 structures de ce type étaient présentes au sein d’une administration pour un total de près de 7,2 millions d’euros.

A quoi sert Pix ?

Pix a été lancé en novembre 2016 grâce à un partenariat notamment avec  l’Education Nationale, l’Enseignement supérieur et le CNED. Pour Benjamin Marteau, son directeur, cette start-up d’Etat « va évaluer, certifier les compétences numériques et va aider à les développer ».

Pix est actuellement en phase de bêta-test. Il propose pour le moment à 4000 utilisateurs-testeurs de mesurer leurs compétences dans  4 domaines : Informations et données, Communication et collaboration, Création de contenus, Protection et sécurité. Celles-ci ont été choisies « en se basant sur le référentiel de compétences européen DIGCOMP, mais aussi en travaillant directement avec des entreprises ou des écoles ».

De simples questions à choix multiples ?

Pour Benjamin Marteau, les exercices proposés ne sont pas des simples QCM. L’idée en effet n’est pas de demander à l’utilisateur « de rechercher une information sur Internet qu’il ne connait sûrement pas, sans prêter attention à l’outil qu’il utilise ». Au contraire, pour chaque exercice, « il existe une multitude de manière de procéder pour obtenir le résultat attendu ».

A qui s’adresse Pix ?

« Etablissements scolaires et universitaires seront très naturellement les premiers utilisateurs. Pour autant, le site s’adresse « à l’ensemble des citoyens exposés quotidiennement aux nouvelles technologies ». Il s’agit en effet, de (les) former le plus tôt possible « pour ne pas les handicaper lorsqu’ils rentreront dans la vie active ».

Si Pix ne rajoute pas de contenu aux programmes scolaires, la start-up donne en revanche « une certification valorisée sur un CV, pour trouver un stage par exemple ».

Vous pouvez tester vos connaissances et compétences en cliquant ici

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
auteur

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles