Saint-Etienne inaugure le 4ème atelier numérique Google de France

Et de 4 ! Après Rennes, Montpellier et Nancy, Saint-Etienne a été choisie par Google pour accueillir  de manière pérenne un de ses ateliers numériques. Installé en plein centre-ville, place Jean Moulin, cet espace proposera gratuitement différentes formations aux outils numériques.

Le public est-il au rendez-vous ?

Alors que l’atelier numérique de Rennes vient tout juste de souffler sa première bougie, 19 900 personnes ont été formées depuis un an en Bretagne. A Montpellier et à Nancy, on accueille quotidiennement plus de 300 personnes. Saint-Etienne suivra-t-il le même rythme ? Tous les ingrédients sont en tout cas présents sur le territoire pour garantir la réussite de ce nouveau lieu dont l’objectif, rappelons-le, est d’aider les personnes dans leur apprentissage ou usage du  numérique. Jeune, personne âgée, étudiant, demandeur d’emploi, entrepreneur, salarié en recherche de formation continue, etc. ; tout le monde est le bienvenu.

Engagements tenus ?

En janvier 2018, la nouvelle avait ravi le gouvernement en pleine préparation d’un plan ambitieux pour l’inclusion numérique. Google avait en effet annoncé son souhait de mettre en place ses propres ateliers d’acculturation au numérique, lors d’une rencontre en grande pompe à Versailles entre Emmanuel Macron et Sundar Pichai, le patron de Google.

De nombreux atouts 

Nul doute que la vitalité du territoire stéphanois a joué dans la décision de  Google d’implanter son 4ème atelier numérique à Saint-Etienne. En effet, labélisé French Tech & Design Tech dès 2015, Saint-Étienne accueille de nombreux porteurs de projets dans le secteur du numérique et du e-commerce. Parmi les lieux et structures de soutien à l’économie numérique, on trouve déjà pas moins de 4 pépinières d’entreprises.

Par ailleurs, Saint-Etienne met aussi beaucoup en avant la « Design Tech Académie », une école de codage ouverte en 2016 dans le quartier créatif Manufacture.

4000 emplois à pourvoir

Cette vitalité s’exprime aussi par le nombre d’entreprises et les besoins croissants d’embauches. Ainsi, 170 entreprises locales travaillent dans ce domaine et sont regroupées au sein de la Digital Ligue, basée au Technopole. Alors que le numérique représente déjà plus de 10 000 emplois en Loire Sud, on parle de  4 000 créations d’emplois prévues d’ici 5 ans dans le département.

 

 

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
auteur

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles