Pour le CNNum, il faut « faire du numérique un accélérateur de diversité »

Le 8 septembre dernier, le Conseil National du Numérique a remis à Bercy, un rapport intitulé « Faire du numérique un accélérateur de diversité ». Pour Anthony Babkine, cofondateur de l’association Diversidays et Salwa Toko, présidente du CNNum, le constat est simple. Alors que 80 000 emplois n’ont pas été pourvus dans les technologies digitales l’an dernier, le numérique offre nombre d’opportunités pour accélérer la diversité. Explications.

Informer, accompagner, faciliter l’accès

C’est un sentiment de double échec. D’un côté, plus de 80 000 emplois n’ont pas trouvé de candidats l’an dernier, de l’autre des centaines de milliers de jeunes n’ont même pas eu connaissance des opportunités offertes par le secteur du numérique. Pourtant, comme le rappellent les  auteurs de ce rapport, des talents, il en existe partout sur le territoire. Mais pour le CNNum, il manque souvent trois choses : « de l’information sur ces métiers, de l’accompagnement et des passerelles pour accéder facilement à ces formations ».

Un rapport de terrain

Pour réaliser ce rapport, le CNNum a pris appui sur un travail de terrain colossal. Associations dédiées à l’égalité des chances, Organismes de formation, écoles d’ingénieurs, acteurs publics, chercheurs, entreprises ou encore élus qui s’engagent au quotidien dans les QPV et les zones rurales, pas moins de 120 acteurs, de différents horizons ont ainsi participé.

Garantir l’information

Parmi les recommandations concrètes, on notera tout d’abord l’urgence de «  garantir l’information et l’accès à la formation sur les opportunités numériques auprès des profils issus de la diversité ». Pour y parvenir, le CNNUm évoque plusieurs pistes comme par exemple, la mise en place d’un programme de sensibilisation des collégiens ou la création d’une semaine  nationale de découverte  des métiers du numérique. Autre piste intéressante, les rapporteurs proposent de créer un baccalauréat professionnel dédié au métier de développeur.

Repenser et mesurer la politique de recrutement

Le 2ème axe jugé prioritaire pourrait se résumer ainsi « repenser et mesurer la politique de recrutement pour répondre au manque de diversité dans le numérique ». Différentes propositions sont là encore faites pour inciter les entreprises à  lutter contre les stéréotypes discriminatoires. Enfin, le CNNum souhaite en 3ème point, « renforcer la politique de dynamisation des territoires ». Il s’agirait concrètement par exemple dans ce cas de « créer un groupe de travail national de prospective des besoins en compétences numériques, décliné dans les métropoles French Tech, dans une perspective de redynamisation des territoires ».

Des chiffres clés

Ce rapport nous permet également de quantifier cette problématique grâce à des chiffres précis. Ainsi il rappel par exemple, que « 1,75 millions de nouveaux emplois attendus d’ici 2030 dans le domaine des technologies de l’information et de la communication »,  mais aussi que « 34 000 emplois nets ont été créés en 2018 dans la branche des services informatiques et logiciels ». Dans la même idée « 2 millions emplois (ont été créés) par l’économie numérique au cours des dix dernières années ». Enfin, on note 12 % de progression des embauches dans les métiers numériques entre 2017 et 2018, soit 2,4 fois plus que dans les autres

Approfondir leurs capacités

A la question de savoir en quoi le numérique favorise-t-il la dynamisation des territoires, Anthony Babkine répond avec conviction. Pour lui en effet, «  nos territoires, zones rurales et quartiers populaires, regorgent de personnes familiarisées avec l’outil numérique et ses usages. Mais elles ignorent souvent les opportunités professionnelles que représente la compétence numérique, les formations qui leur permettraient d’approfondir leurs capacités, et les entreprises ne vont pas assez à leur rencontre ».

Changer leurs vies

Et d’ajouter que « faciliter l’accès au numérique dans les territoires, c’est faire circuler l’information auprès du public, et donc s’assurer que nos entreprises ne passent pas à côté des potentiels qu’elles pourraient recruter et côté candidats, à côté des opportunités professionnelles qui pourraient changer leurs vies ».

Vous pouvez consulter le rapport en allant sur ce lien :  « Faire du numérique, un accélérateur de diversité »

 

 

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles