L’École des Plombiers du numérique inaugure un 12ème établissement

Les lecteurs fidèles de Paroles d’Élus connaissent bien l’École des Plombiers du Numérique. Dès que cela est possible, nous mettons en effet en avant cette structure dont l’ambition n’a d’égale que sa générosité. Après Chelles, Bordeaux ou encore Marseille, un douzième établissement vient d’ouvrir ses portes en Loire-Atlantique.

100 000 jeunes chaque année

En tout juste 2 ans, les Plombiers du Numérique se sont déployés à une vitesse impressionnante. Comme nous l’expliquait Florian Du Boys, le fondateur, en février dernier, cette aventure est partie d’un constat et d’un certain pragmatisme. En effet, nous avait-il raconté, « le sort des jeunes déscolarisés de 18 – 25 sans qualification a particulièrement attiré notre attention. (…) on estime chaque année en France à près de 100 000 le nombre de jeunes qui abandonnent leurs études (dont la moitié disparaît des radars de l’Etat). Cela représente plus de 1,5 millions de jeunes sans avenir. Or, je savais grâce à mon ancienne activité que des métiers d’avenirs comme ceux  des infrastructures numériques (déploiement fibre, datacenter, smart city) avaient beaucoup de mal à recruter. Nous avons donc eu l’idée de mettre en place des dispositifs capables de créer des passerelles courtes entre ces jeunes et le monde des entreprises  avec un job à la clé, en partenariat avec des acteurs reconnus de l’insertion comme les Écoles de la Deuxième Chance ou la Fondation des Apprentis d’Auteuil ».

Pas de fatalité

Car Florian du Boys en est certain, « Il n’y a pas de fatalité au décrochage scolaire. Les écoles des Plombiers du Numérique offrent aux jeunes motivés, la possibilité de se construire un avenir professionnel. 65% des jeunes qui sortent de nos dispositifs d’insertion trouvent un emploi ou enchaînent sur une formation qualifiante ».

Recruter, condition sine qua none pour respecter les délais

Du côté des professionnels de la filière, une telle initiative ne peut être qu’à encourager car comme le souligne très justement Etienne Dugas, Président d’InfraNum : «  6400 recrutements ont eu lieu en 2014 et encore plusieurs milliers de nouveaux collaborateurs doivent intégrer la filière en 2020 pour que les industriels tiennent le cap des objectifs gouvernementaux du plan France Très Haut Débit destiné à apporter le THD à tous les foyers et entreprises en France d’ici 2022 (…) La fibre optique est d’un gros potentiel d’insertion ».

Première promotion

En Loire-Atlantique, le CFA BTP de Nantes s’est donc uni avec l’École des Plombiers du Numérique pour ouvrir en novembre dernier un cursus de formation aux métiers de technicien fibre optique. Basée à Saint-Herblain, cette formation a déjà accueilli une première promotion de douze jeunes. Ces derniers ont reçu le 22 janvier, des mains de Bernard Gagnet, Vice-président au développement des territoires du Département de Loire Atlantique, leur attestation de formation, validant la formation.

 

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles