« Cités éducatives », quels sont les territoires labélisés ?

Allonnes, Besançon, Avignon, Lormont, Charleville-Mézières, Roubaix, Mamoudzou, Fort-de-France ou encore Lormont… voilà quelques-unes des collectivités sélectionnées dans la cadre de la labellisation «Cités éducatives ». Près de 100 millions d’euros seront attribués à ce programme. Objectif ? Fédérer tous les acteurs des quartiers prioritaires.

Expérimentation réussie !

Le 5 septembre dernier, c’est depuis Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis que Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, et Julien Denormandie, Ministre chargé de la Ville et du Logement, ont dévoilé la liste de 80 territoires labellisés «  Cités Educatives ». Expérimenté depuis 2 ans à Grigny, ce programme doit permettre « d’intensifier les prises en charge éducatives des enfants et des jeunes, de 0 à 25 ans ». Dans son rapport « Vivre ensemble – Vivre en Grand » rendu en 2018, Jean-Louis Borloo avait fait de cette expérimentation une des mesures phares.

 

Comment ce dispositif doit-il fonctionner ?

L’enjeu de ce programme est de permettre aux acteurs éducatifs, aux enseignants, collectivités locales, intervenants sociaux de « bâtir un écosystème de coopération (…) autour de l’Ecole ». Cette alliance éducative « permettra l’accompagnement personnalisé des enfants vers la réussite depuis le plus jeune âge jusqu’à l’insertion professionnelle, dans tous les temps et espaces de vie ». Concrètement, il s’agira de conforter le rôle de l’Ecole mais aussi de promouvoir une forme de continuité éducative. Enfin, comme le précise le Vade-mecum, l’un des enjeux majeurs de la « cité éducative » est « d’aider l’enfant et le jeune à trouver dans son environnement urbain les clés de l’émancipation. Les partenaires viseront ici à multiplier les opportunités d’ouverture et de mobilité sur le monde extérieur ».

Le numérique, outil de réussite ?

Le numérique a été identifié comme un levier de réussite possible. Ainsi devrait émerger prochainement des « cités numériques » qui pourront prendre la forme de fablabs à l’école, de « médiapoles éducatifs » alliant formation, innovation, partage des bonnes pratiques ; ou encore de tiers lieux jeunesse dédiés au numérique. Les formations de la Grande Ecole du Numérique sont vouées également à intensifier leur déploiement.

Pour en savoir plus, retrouver le vade-mecum en cliquant ici

 

 

 

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles