45 millions d’euros investis pour créer de « nouveaux lieux, nouveaux liens »

En octobre dernier, nous avions interviewé Julien Denormandie suite à la mission coworking. Huit mois plus tard, le Ministre vient de dévoiler avec Jacquelin Gourault un plan de 45 millions d’euros pour encourager la création de nouveaux lieux de ce type sur le territoire…

Un Tiers-lieux, qu’est-ce que c’est ?

Le rapport, conduit par Patrick Levy-Waitz, président de la Fondation Travailler Autrement, en compte près de 1800, répartis de manière très inégale sur tout le territoire. Mais si derrière l’expression de « Tiers-lieux », on pense souvent aux espaces de co-working, ce n’est que la face visible de l’iceberg. Il existe en effet des formes très variées de Tiers-Lieux. On trouve par exemple des FabLab, des lieux de formation et d’inclusion mais aussi certains équipements municipaux comme des médiathèques modernisées. Tous ces lieux ont comme dénominateur commun de rendre possible le « faire-ensemble ».

Un nouveau plan gouvernemental

Pour encourager la création de nouveaux lieux de ce type, un plan gouvernemental d’appui et d’accélération des tiers-lieux intitulé « Nouveaux lieux, Nouveaux liens » a été dévoilé hier à la Cité Fertile de Pantin à l’occasion de l’installation du Conseil National des Tiers-Lieux. Ce dernier doit d’ailleurs permettre d’organiser et de valoriser la filière professionnelle des tiers lieux au niveau national. Son rôle consistera notamment à « concevoir et à animer le dispositif d’accélération et de soutien des tiers lieux dans les territoires ».

Jusqu’à 150 000 euros sur 3 ans

L’objectif de Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales et de Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, est de soutenir ainsi 300 tiers-lieux pérennes, via un appel à manifestation d’intérêt. L’Etat pourra les accompagner avec une subvention comprise entre 75 000 et 150 000 euros sur trois ans”. A noter également que sur ces 300 fabriques de territoires, 150 devront se situer dans des quartiers prioritaires de la ville (QPV).

Pourquoi un plan spécifique pour les tiers-lieux ?

Si lieux d’accueil intéressent le gouvernement, c’est qu’ils ont démontré un impact réel et positif pour les quartiers et collectivités qui les accueillent. Les résultats sont là, aussi bien en termes d’activité économique, de créativité que de … convivialité.

Autre point, ils apportent grâce à leur forme hétérogène, des réponses dans des domaines d’intervention aussi variés que la formation, le travail, l’accès aux droits, l’éducation, la culture et pour certain l’action sociale.

Revoir l’interview de Julien Denormandie  ci-dessous (interview du 15 octobre 2018)


Valentin Goethals
Valentin
Goethals
auteur

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles