[Retour sur] SIA : « l’échelon régional est le plus à même d’accompagner la modernisation de notre agriculture »

En marge du Salon International d’Agriculture (SIA), l’association Régions de France a donné la semaine dernière une conférence de presse pour présenter notamment la plaquette « La transition agricole et alimentaire : les Régions accompagnent les territoires ». Pour les Présidents de régions présents, la variété et surtout la particularité de chaque projet répertorié, démontre, à qui veut bien l’entendre, que l’échelon régional est le plus à même d’accompagner la modernisation de notre agriculture.

Une absence remarquée

Prévue depuis quelques jours, cette conférence de presse était donnée sur le stand de l’Institut Régional de la Qualité Alimentaire d’Occitanie. Si à l’ordre du jour il était initialement prévu de parler des fonds européens, des contrats de plan Etat-Régions (CPER), et de la préparation de la loi 3D, il fut au final beaucoup question de l’absence remarquée du Ministre de l’Agriculture le matin même.

Manque de méthode

Aussi, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie s’est appuyée sur ce fait pour dénoncer plus globalement « le vrai problème de méthode de coordination entre les actions entre l’État et la Région ». En effet, le calendrier impose par exemple un retour des élus locaux sur le nouveau plan Etat Région dès juin. Très concrètement, les nouveaux élus n’auront qu’un petit mois pour faire leurs retours.

Arrêtons les « copier-coller »

Plus grave encore, « nous sommes face aujourd’hui à de vrais copier-coller, sans prise en compte des spécificités (…) sans différenciation territoriale avec des politiques adaptées par bassin de vie ».

Partageant cette inquiétude, Hervé Morin, Président de la Région Normandie a précisé que « sur le plan local, le gouvernement n’a pas tenu sa parole. En effet, la proposition du 1er ministre était de mettre en place un dialogue entre les Régions et les Préfectures de région afin de fixer les priorités. Ce dialogue n’a pas eu lieu et nous avons à la place une liste la Prévert.

« Il faut de la clarification »

Et le Président de la Région Sud, Renaud Muselier de conclure, « une nouvelle loi doit voir le jour, c’est la fameuse loi 3D. Mais pour une décentralisation réussie, il faut de la clarification. Aujourd’hui, à chaque fois, il faut arracher les décisions ».

 

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles