Partagez cet article
Sommaire de l’article
    Environnement & gestion des ressources

    [Prix Territoria] Focus sur le démonstrateur expérimental de forêt nourricière de Seine Normandie Agglomération

    Alors que les dernières semaines de tensions entre le monde agricole et le gouvernement nous ont rappelé les enjeux de souveraineté alimentaire, prenons la direction de Seine Normandie Agglomération pour découvrir une initiative primée lors du Prix Territoria 2023. La collectivité normande a reçu en effet un Territoria argent pour son démonstrateur expérimental de forêt nourricière. De quoi s’agit-il ? La réponse ici !

    Ce démonstrateur n’est pas arrivé là par hasard. Il est en effet issu de l’axe 3 du Plan Alimentaire Territorial (PAT) de SNA labellisé en 2021. Le premier coup de pioche ou plutôt de bêche de ce projet de plantation d’une forêt nourricière, a vu le jour le 3 novembre prochain. Un terrain de 2000 m2, en face du siège social de Seine Normandie Agglomération (SNA) a été choisi pour ce projet.

    Un environnement favorable à la protection de la biodiversité

    Ce type de culture est conçu selon la collectivité “pour apporter sur de petites surfaces une production condensée d’aliments diversifiés et offre l’avantage d’être un environnement favorable à la protection de la biodiversité végétale et animale”. Car, comme le rappelle également la SNA, “contrairement au verger, une forêt ne se fertilise pas. On ne l’irrigue pas non plus, elle vit en totale autonomie et abondance”.

    Avec l’association des Jardiniers de L’Eure

    Afin de mener ce projet à bien, un groupe de travail a été constitué. Il se compose de représentants des communes de la Heunière, du Plessis-Hébert, de Caillouet-Orgeville, des Andelys, de Vernon, de Chaignes. On y trouve aussi l’association des Jardiniers de L’Eure. SNA est également accompagnée par des partenaires pour la réalisation de ce jardin forêt. Ainsi elle s’est entouré d’acteurs locaux avec les entreprises Gamm Vert de Pacy-sur-Eure et BUISSON de la Heunière. Enfin, le projet a également reçu le soutien financier de la DRAAF de Normandie.