Partagez cet article
Sommaire de l’article
    Citoyens et société

    [Femmes entrepreneuses] Walk, l’appli qui fait matcher parents et baby-sitter

    Entrepreneuse depuis une dizaine d’année, Marine Chalvet vient de lancer Walk. Cette application met en relation des familles et des babysitters expérimenté(e)s. Pour développer son projet, cette Rouennaise a pu compter l’an dernier sur l’aide du programme Femmes Entrepreneuses.

    Paroles d’élus : Walk, c’est quoi ? Quel a été pour vous le point de départ de cette aventure ?

    Marine Chalvet : Walk est une application qui connecte en temps réel les parents avec des babysitters qualifiés, que nous avons sélectionnés pour faire de la garde à domicile à la demande. J’ai eu ce besoin, on va dire, moi-même. Je suis entrepreneuse depuis que j’ai 23 ans, et j’en ai 36, donc ça fait longtemps. J’ai beaucoup travaillé et je n’avais pas la famille à proximité, pas d’aide, et j’ai eu deux enfants. Avec mon premier enfant, ça a été assez difficile. J’avais besoin de trouver du relais tout de suite, quelqu’un de confiance. On a du relais pour aller travailler, mais pas pour respirer. Il fallait trouver quelqu’un pour équilibrer notre vie.

    Paroles d’élus : Quelle est votre rythme de croissance ?

    Marine Chalvet : Nous avons 200 babysitters à Rouen. On projette d’en accueillir 150 par an dans d’autres villes. Nous avons fait une première levée de fonds non dilutive. Nous sommes en phase de lancement et de croissance. L’application va ouvrir à Paris à la fin de l’année, ce qui explique notre présence à Vivatech aujourd’hui. Nous sommes soutenus par la CCI, par la métropole de Rouen et par Normandie Incubation.

    Paroles d’élus : Comment faites-vous concrètement pour faciliter la rencontre entre baby-sitter et besoin des parents ?

    Marine Chalvet : Nous sommes une plateforme de mise en relation. Nous sommes responsables de la qualification des babysitters, et nous avons tout un processus pour sourcer les bonnes personnes. Ce sont des personnes de confiance, ayant de l’expérience et des diplômes. Nous les mettons en relation, mais ce n’est pas juste une mise en relation. C’est une application hyper intuitive offrant une expérience sans accroc. Le parent fait sa recherche, ce qui envoie une notification aux babysitters correspondant aux critères des parents. La babysitter peut accepter ou refuser. Si elle accepte, elle arrive pour faire la garde.

    Nous avons tout un système de notification. Nous garantissons cette mise en relation rapide et la fiabilité des babysitters. De plus, nous demandons une évaluation de la babysitter à la fin de la garde, et l’enfant donne également son avis, ce qui est notre particularité.

     

    Paroles d’élus : Vous avez fait partie l’an dernier du programme Femmes Entrepreneuses. Que vous a apporté ce programme ?

    Marine Chalvet : Le programme Femmes Entrepreneuses a été un vrai tremplin pour moi, car c’est le premier programme et le premier réseau dont j’ai fait partie. C’était la saison 5 avec Laurence Lebot, et c’était exceptionnel. J’avais un groupe en Normandie, les Normandes en force, qui était vraiment incroyable. Nous avons gardé des liens très forts encore aujourd’hui. Le réseau et les formations étaient vraiment pertinents et suivis. Même si le programme est fini, nous restons en contact très régulièrement. Orange, à travers des workshops. Cela m’a permis de structurer beaucoup de choses.