Véhicules autonomes : Quelles sont les expérimentations retenues ? (2ème partie)

Seize expérimentations portant sur l’usage des véhicules autonomes ont été retenues le 24 avril dernier dans le cadre de l’appel à projet Expérimentation du Véhicule routier Autonome (EVRA). Après Carquefou, Montpellier, Toulouse et la région Ile-de-France ; cap aujourd’hui à Antibes et dans la Communauté de Communes Cœur de Brenne…

Dans la course aux « derniers kilomètres » ?

Avant de prendre la direction d’Antibes, restons encore un petit peu en Région Ile-de-France, à Saclay plus précisément. Transdev et Renault y piloteront en effet une expérimentation à la carte, en 3 étapes. Tout d’abord, on y trouvera un service de transport en commun via une navette autonome reliant le plateau de Saclay depuis la gare RER de Massy, en complémentarité horaire du service de bus. Parallèlement, il sera possible d’utiliser ce service à la demande. Enfin, troisième et dernier volet, 4 véhicules du constructeur Renault viendront compléter cette offre avec un service de mobilité électrique et partagée de type VTC.

Une réponse adaptée aux trajets pendulaires ?

Du côté d’Antibes, la Communauté d’Agglomération de Sophia Antipolis (CASA) va mettre en place deux navettes autonomes. Elles relieront les 2 kilomètres qui séparent un desert de bus et plusieurs grosses entreprises privées. Près de 180 passagers, employés et visiteurs, pourront ainsi se déplacer quotidiennement plus rapidement. Ils seront donc invités à laisser chez eux leur véhicule personnel. Un enjeu de taille quand on sait que le taux de remplissage est particulièrement bas pour les déplacements pendulaires ; c’est-à-dire les déplacements journaliers entre domicile et lieu de travail. Celui-ci reste aujourd’hui stable autour de 1,1 personne par véhicule et par trajet.

Les véhicules autonomes, ce n’est pas que pour les grandes villes 

Dans l’Indre, la Communauté de Communes Cœur de Brenne compte 11 communes pour près de 4 802 habitants. L’expérimentation doit permettre de fournir des réponses concrètes aux besoins de mobilité en zone rurale de populations isolées. Il s’agit en effet « d’offrir à des personnes âgées ou non véhiculées un nouveau service de transport permettant de limiter leur isolement ».

Ainsi, 2 navettes parcourront 8 fois par jour une boucle de 22,3 km afin de permettre aux habitants de ce territoire rural d’avoir un autre mode de déplacement que leur véhicule personnel pour accéder aux points d’intérêt. Ces navettes auront une capacité maximale de 5 passagers.

 

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
auteur

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles