Tour de France des Petites Villes de Demain #2

Vous l’aurez compris, dans notre Tour de France des Petites Villes de Demain, nous nous intéresserons plus aux collectivités championnes du numérique qu’aux résultats sportifs a proprement parlé. Pour autant, ne boudons pas notre plaisir de voir le maillot jaune porté, au départ de cette 2ème journée, par un français. Julian Alaphilippe a franchi en effet hier la ligne d’arrivée seul et en tête à Landerneau pour la plus grande joie du public…

26 collectivités dans le dispositif Petites Villes de demain

L’écart se creusera-t-il ce dimanche entre Perros-Guirec et Mûr-de-Bretagne-Guerlédan ? Le tracé promet en tout cas de belles découvertes, avec une étape qui logera en grande partie la façade littorale des Côtes d’Armor, en demi-cercle autour de Guingamp et s’achèvera par le double passage de « l’Alpe d’Huez breton » sur 2,2 km à 6,5 % de moyenne… Dans le Département, 26 villes font partie de Petites Villes de demain. Focus aujourd’hui dans Paroles d’Elus sur 3 d’entre elles ; Paimpol, Plouha et Ploeuc-L’Hermitage, à la fois Villes étapes du Tour de France et lauréates du programme…

Un « aidant numérique » au Chatô de Paimpol

Commençons cette nouvelle étape par Paimpol et plus exactement par le Chatô. Cet espace, imaginé comme un lieu de rencontre, d’apprentissage et de partage a de nombreuses cordes à son arc parmi lesquelles celle de lutter contre la fracture numérique.

Il faut dire qu’à Paimpol, on trouve depuis longtemps une forte prise de conscience des enjeux liés à l’inclusion. Ainsi, l’association Cybercommune Paimpol a pendant plusieurs années fournit ;« à l’ensemble des habitants de la communauté de communes de Paimpol-Goëlo un accompagnement et une formation pour une bonne utilisation des technologies informatiques ».

La fédération des centres sociaux du département a pris le relais grâce à la mise en place d’animateurs qu’elle nomme des « aidants numériques ». Dans les Côtes-d’Armor, sept centres sur onze ont répondu à l’appel, dont Paimpol, au Chatô justement.

Cet aidant numérique accompagne sur rendez-vous depuis novembre 2019 différentes demandes allant de la création d’une adresse email à la réalisation d’un CV en passant par des démarches administratives ou la maitrise de certaines applications pour rester en lien avec les petits-enfants…

Une application pour découvrir Plouha autrement

Difficile de visiter la Bretagne pendant notre Tour de France, sans parler attractivité et tourisme. A Plouha, notre 2ème ville étape du jour, on utilise les nouveaux usages offerts par le numérique pour mettre en valeur un patrimoine méconnu. Ainsi, Leff Armor Communauté a inauguré l’été dernier à Plouha l’application numérique en ligne « Le sentier de la liberté ». Celle-ci permet de découvrir l’histoire du réseau de Résistance Shelburn.

Car oui, durant la 2nde guerre mondiale, la Résistance fut aussi bretonne. L’application géolocalisée dont nous parlons aujourd’hui permet concrètement de le découvrir. Principal fait d’armes, ce réseau avait permis, entre janvier et août 1944, d’évacuer 135 aviateurs et sept agents. Aussi, depuis la chapelle Saint-Samson de Plouha et jusqu’à la plage de l’Anse Cochat où un bateau attendait les aviateurs pour repartir vers la Grande-Bretagne, vous pouvez maintenant marcher dans les pas des résistants. Cette randonnée thématique nous donne l’occasion de découvrir « les mécanismes et les enjeux de ce réseau et en retraçant le circuit de celles et de ceux qui se sont engagés pour la France ». Pour  Philippe Le Goux, le président de Leff Armor Communauté ; « grâce à ces nouvelles technologies, nous rendons plus accessible cette histoire vécue sur notre territoire. Nous avons la mission d’entretenir la mémoire ».

Les dix modules l’appli donnent accès à des documents d’archives, des témoignages de résistants de l’époque filmés et interviewés en 1994 par Rolland Savidan et Roger Huguen.

Visite Ministérielle à Ploeuc-L’Hermitage

Direction maintenant Ploeuc-L’Hermitage. Le 22 avril dernier, cette commune de 4000 habitants a accueilli la visite Ministérielle de Joël GIRAUD. Pourquoi un tel déplacement ? Comme l’a expliqué à cette occasion le secrétaire d’État auprès de la Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Ruralité ; « A Ploeuc-L’Hermitage, (j’ai visité) le chantier de l’espace France Services, et signais le premier contrat VTA (volontariat territorial en administration). À cette occasion, j’ai officialisais ainsi l’accompagnement de l’État pour ces communes en faveur du rayonnement de tout un territoire, illustrant ainsi notre volonté de travailler à rendre les territoires ruraux encore plus attractifs. Les Côtes-d’Armor cultivent l’excellence dans plusieurs domaines; je suis très heureux de venir à la rencontre des différents acteurs de ce beau territoire pour le démontrer ! ».

Ces nouveaux contrats VTA sont un vrai « + » pour les collectivités rurales. On le sait en effet ; recruter des jeunes talents est compliqué pour les collectivités. D’autant plus si elles sont petites. Grâce à des contrats allant de 12 à 18 mois, les VTA apporteront justement ; »aux territoires ruraux, un soutien en ingénierie ». Outre la visibilité des offres, le dispositif national porté par l’ANCT ; bénéficie de financements du plan de relance. Ainsi, l’État « aidera la collectivité territoriale dans son recrutement à hauteur d’une aide forfaitaire de 15 000 euros ». 200 premiers VTA seront aidés dès cette année.

A demain pour la suite de notre Tour de France des petites villes de demain

Pour accéder à la 3ème journée, c’est par ici. Pour la première journée, cliquez ici.

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles