[Finistère] Tour de France des Petites Villes de Demain, étape #1

Ce samedi, les coureurs de la Grande Boucle enfourchent leur vélo pour un nouvel exploit de 3484 km répartis en 21 étapes. Durant cette 1ère journée reliant Brest à Landerneau, les 22 équipes et leurs 176 athlètes traverseront 7 des 30 collectivités lauréates dans le Finistère, du programme Petites Villes de Demain. Focus aujourd’hui sur Plougastel-Daoulas, le Faou, Briec-de-l’odet, Châteaulin et Landerneau.

Plougastel-Daoulas et son entrepreneur atypique

Le Finistère est une terre d’entrepreneurs. A Plougastel-Daoulas, commune de 1 767 habitants, située sur une presqu’île à l’embouchure de l’Élorn, exerce depuis quelques années un chef d’entreprise pour le moins atypique. Erwan Meudec, de son nom ; est en effet à la fois à la tête d’une entreprise d’assistance en informatique et producteur de podcasts. Sa structure, baptisée Finist’web rayonne aujourd’hui dans un large territoire allant de Brest à Quimper en passant par Morlaix. Sa démarche est aussi écologiste. En effet, l’entrepreneur a fait le choix de travailler avec Unik  informatique, spécialisé dans le recyclage de produits informatiques.

Interrogé par nos confrères de Ouest-France, Erwan Meudec précise ainsi que : « les matériels proviennent principalement de parcs professionnels. Des entreprises achètent en grande quantité et, au bout de quelques années, décident de changer la totalité du parc. Leurs matériels sont souvent en très bon état. On leur donne une seconde vie. Pour le particulier ou les entreprises, le coût d’achat est moindre et le matériel est garanti. »

Finist’web a intégré à Plougastel-Daoulas, l’espace de coworking de La Serre. Tout premier tiers-lieu en périphérie de Brest, celui-ci a pour mission de mettre en réseau des entrepreneurs indépendants. Ce lieu propose des espaces de travail en nomade ou en résident à des tarifs très compétitifs, à partir respectivement de 40€ et 80€.

Autre corde à son arc, le Plougastels est aussi producteur de podcasts. Il propose ainsi de suivre le parcours de femmes et d’hommes, implantés sur le territoire et « qui ont fait le choix de vivre leur passion ».

Le Faou accompagne ses commerçants

Prenons maintenant la direction du Faou. Cette commune de 1 735 habitants, ancien port important de la rade de Brest,  est notamment réputée aujourd’hui pour ses maisons à pan de bois recouvertes d’ardoises. Dans celles-ci, on trouve de jolies boutiques ; Café librairie, boutique de créateurs et même un studio graphique baptisé Zùma. Composé par un collectif de professionnels 100% freelance, ces derniers vous proposent des murs d’images en impression numérique HD, des tableaux design ou encore décoration vinyle qui font fureur.

Pas étonnant dès lors que la municipalité soutienne ces petits commerces. A l’instar d’autres collectivités engagées dans le programme Petites Villes de demain, les élus ont souhaité accompagner les commerçants et artisans du territoire à prendre le virage du numérique.

Pour y arriver, un volet « numérique » a donc été ajouté au Pass Commerce et Artisanat. Initié par la Région Bretagne, en partenariat avec les EPCI bretons, ce Pass Commerce et artisanat a pour objectif de moderniser et de dynamiser les activités commerciales et artisanales indépendantes qui contribuent activement à la vie locale et au développement de l’emploi. Cette aide peut être utilisée pour l’acquisition d’équipements mais aussi pour des prestations d’accompagnement.

Briec pour un numérique inclusif

A mi-étape, continuons avec la même énergie pour atteindre Bric de l’Odet. Cette commune de 5600 habitants fait un travail remarquable contre la fracture numérique.

Exemple de cet engagement, elle propose régulièrement à ses habitants des ateliers numériques « sur-mesure » au sein de son centre social. Dénommés « ateliers partage », ces derniers sont construits pour répondre aux interrogations et problématiques rencontrées par les participants en matière d’usages des nouvelles technologies. Grâce à son format à la carte et au nombre maximum de bénéficiaires de 4 personnes par séance, il est possible de profiter de ce temps pour réaliser des démarches administratives en ligne ou débloquer des situations personnelles.

Parallèlement, Briec propose aussi d’autres types d’ateliers multimédias. Ainsi, « Premier clic » qui propose une initiation à l’informatique, rencontre un véritable succès.

De même « Internet utile » et « Tablette et smartphone », s’adressent plus particulièrement aux personnes voulant gagner en autonomie sur l’utilisation des applications courantes ou découvrir les usages possibles. Très demandeurs de ces formations, les seniors demandent le plus souvent à se familiariser avec des outils leur permettant de communiquer avec leurs proches et leurs petits-enfants.

Une maison France Services en pleine activité à Châteaulin

Après 112 kilomètres d’étapes, petit passage par la maison France Services Châteaulin inaugurée quelques mois avant le premier confinement, en janvier 2020. Lecteurs réguliers de Paroles d’Elus, vous connaissez le principe. Lancé au printemps 2019,  ce dispositif doit permettre de garantir un accès « physique » aux démarches administratives à moins de 30 minutes. Il est ainsi possible d’effectuer ces dernières par exemple auprès de la Caf, de Pôle emploi, de la CNAM, du CNAV, de la MSA ou encore de la Poste. Sur place, des agents, spécialement formés, accompagnent les usagers à renouveler des pièces d’identité, déclarer leurs impôts ou à simuler des aides et droits. Des opérateurs privés peuvent également proposer leurs services au sein de France service.

Exemple d’initiative locale, France Services Châteaulin a accueilli en avril dernier une action spécifique à destination des personnes en situation de recherche d’emploi. Ainsi, avec Défis Emploi pays de Brest, ils ont pu pendant les 11 journées programmées, lever les appréhensions liées à l’usage du numérique lors de la recherche d’emploi ou lors d’une prise de poste.

De plus, grâce à un partenariat avec « Un peu d’R » ; la recyclerie du pays de Brest ; les bénéficiaires ont désormais d’un ordinateur.  Celle-ci récupère des objets devenus encombrants ou inutiles, comme des équipements informatiques, auprès des particuliers et des professionnels dans le but de prolonger leur durée de vie, que ce soit pour un même usage ou pour une nouvelle vocation.

Dernière étape de la journée : le F@blorn de Landerneau

Dernière ligne droite avant d’arriver au terme de notre première étape de ce Tour de France de Petites Villes de demain ; le F@blorn de Landerneau. De quoi s’agit-il ? Les habitués de ce type de structures auront très vite identifié que derrière ce nom se cache un Fablab.

« Se cache », ce terme n’est d’ailleurs pas si mal choisi puisqu’il faut oser franchir les portes du Lycée d’Elorn pour le découvrir. Pour autant, géré par une association, il est bel et bien ouvert à tous les publics. Et visiblement, le bouche à oreille fonctionne puisqu’aux côtés des étudiants, on trouve des retraités et jeunes actifs. Rare en effet, sont les soirées où ne se rencontrent pas une bonne quinzaine de personnes. Leurs points communs ? Etre un brin geek, curieux et aimer partager et recevoir les compétences avec autrui…

Dans les colonnes du Télégramme, Gaëtan Maléjacq, l’un des deux fondateurs de l’association F@blorn expliquait ainsi récemment l’utilité d’un tel lieu ; « « Nous mettons à disposition du matériel que l’on ne retrouve pas dans les foyers, en raison de leurs coûts. Les imprimantes 3D produisent des objets plus volumineux, la découpe laser fonctionne pour tous types de matières (sauf l’acier). Il y a aussi des fraiseuses numériques ».

 

Après 197,8 km parcourus, cette 1ère étape de Tour de France de Petites Villes de demain s’achève. Mais rassurez-vous, ce dimanche, nous poursuivrons nos pérégrinations depuis Perros-Guirec jusqu’à Mûr-de-Bretagne Guerlédan. Classée comme accidentée, cette 2ème journée  de 183,5 km classée comme « accidentée » s’annonce d’ores-et-déjà passionnante et nous promet de belles surprises.

Alors bon repos et à demain !

 

 

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles