[Cœur de ville] Un site web et 120 Millions d’euros « pour rattraper le retard » du e-commerce

Contrairement à l’Allemagne, nos entreprises sont très peu présentes sur internet. Ainsi, seulement 37 % de TPE/PME possèdent un site internet et 9 % ont un site marchand. Alors que le confinement met en danger la survie de nombreuses boutiques, le gouvernement a décidé de lancer un plan sur la numérisation des petits commerces grâce à un plan en 3 mesures. Explications.

Rattraper le retard

Le gouvernement, par la voix du Ministre en charge de l’économie, a annoncé mardi le lancement d’un plan pour aider les commerçants à s’implanter davantage sur le web. Bruno Lemaire explique en effet vouloir « rattraper ce retard (NDLR : par rapport à l’Allemagne) en accompagnant nos entreprises à se numériser ».

Commerces jugés non-utiles

L’enjeu est de taille. Une récente étude de Adyen Etude Retail, précise que 50% des commerçants capables de combiner  vente physique et vente en ligne ont pu maintenir leur chiffre d’affaires au 1er trimestre 2020. L’annonce de ce plan fait aussi suite à une montée de la colère des entrepreneurs mais aussi des élus locaux pour qui la distinction entre commerces jugés « utiles » et « non-utiles » menace la pérennité de nombreuses entreprises.

3 leviers

Ce plan se compose concrètement de 3 leviers. Tout d’abord, une enveloppe globale de 120 millions d’euros est affectée. Sur cette somme, la moitié doit permettre une aide de 500 euros aux professionnels du secteur afin de financer l’acquisition de solutions numériques adaptées à leur besoin. Petit détail qui en ces temps difficiles peut limiter l’impact du dispositif, les commerces doivent avancer les frais et seront remboursés sur présentation de factures. 120 000 entreprises peuvent prétendre à cette aide.

Vers une multiplication des plateformes de commerce ?

L’autre partie de l’enveloppe, soit 60 millions d’euros également, doit permettre d’accompagner les collectivités territoriales, à hauteur de 20 000 € par commune, pour développer une plateforme locale de commerce en ligne.

Un référencement des solutions

Le 3ème levier correspond au lancement d’un site web intitulé « clique-mon-commerce.gouv.fr ». Celui-ci a été conçu pour permettre aux commerçants de s’y retrouver parmi les différentes solutions de click-and-collect, de paiement en ligne, de livraison ou de marketplace labélisées par le gouvernement.

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles