Cœur de ville : « J’aime mon bistrot »

Alors que le temps n’est pas encore au déconfinement, beaucoup s’interrogent sur les conséquences de cette crise sanitaire sur les petits commerces de nos cœurs de villes. L’initiative « J’aime mon bistrot », lancée le 10 avril dernier propose de soutenir d’une façon originale les bistrots et cafés.

Fermés depuis déjà un mois

Il y a tout juste un mois, jour pour jour, les cafés, hôtels et restaurants ont fermé leurs portes. Cette situation inédite met à mal toute une partie de l’économie locale et questionne sur la capacité des acteurs de nos centres villes à pouvoir se relever financièrement. En attendant d’en savoir plus sur les conditions et le calendrier d’un retour à la normale, l’initiative « J’aime mon bistrot » propose à ceux qui le souhaitent de soutenir leur bistrot local.

Une plateforme numérique

La plateforme jaimemonbistrot.fr vise en effet à soutenir financièrement ces établissements par un système de précommande ouvert à toutes et tous. Les revenus versés par anticipation aux établissements « sont immédiatement perçus par les propriétaires  afin de leur permettre notamment d’assurer les cotisations et de faciliter la reprise d’activité ». De plus, les 10 000 premières commandes seront créditées de 50% en plus de consommations, financés par les entreprises partenaires, dont Heineken et France Boissons. Cette plateforme permet ainsi relayer des messages de soutien dans la période.

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles