[Apvf] A Guingamp, « il existe un véritable élan, avec une volonté de prendre soin des autres »

De façon peut-être encore plus visible que d’ordinaire, le rôle du maire paraît crucial dans l’organisation du confinement. Pour en savoir plus sur la mobilisation des élus locaux, l’Association des Petites Villes de France (Apvf) vous propose de découvrir les outils mis en place par ses collectivités membres. Direction aujourd’hui le département des Côtes d’Armor où Philippe Le Goff, Maire de Guingamp répond aux questions liées à la gestion de la crise sanitaire dans sa commune.

Comment sont mobilisés vos agents municipaux dans cette période de crise ?

Philippe Le Goff – Un plan de continuité d’activité a été élaboré conjointement avec les chefs de service les 13 et 16  mars et examiné en CHSCT le 16 mars. Ce plan de continuité est réexaminé et actualisé tous les 15 jours à l’issue d’une réunion avec les chefs de service. Il a été déterminé 3 catégories de missions: celles pouvant être reportées, les missions essentielles, et celles, nouvelles, générées par la crise. Nous avons suivi cette méthodologie, service par service. Ainsi, l’accueil des usagers est limité ou sur rendez-vous et des conditions d’accès aux services sont imposées.

Les personnels doivent assurer une continuité de service sur le lieu de travail en équipes restreintes et en roulement afin d’éviter le plus de contact entre eux.  Gestes barrières et limites de distanciation doivent être respectés. Une grande vigilance est apportée afin de veiller à la mise à disposition de gel hydroalcoolique dans les services et pour le public. Le télétravail au sens du décret n’étant pas possible, du fait de l’inadaptation du système informatique,  nous avons demandé aux personnels qui ne sont pas en présentiel d’apporter du travail à domicile. Chaque service a ensuite défini un planning de ses agents en tenant compte bien entendu des personnes souffrant de pathologies particulières ou confrontées à des problèmes de garde d’enfant.

Comment organisez-vous la solidarité sur votre territoire, notamment à l’égard des personnes fragiles et isolées ?

Philippe Le Goff – Comme partout ailleurs, il existe un véritable élan, avec une volonté de prendre soin des autres. Dans un premier temps, toute la difficulté a été de faire en sorte que ces bonnes volontés ne fassent pas prendre de risques à nos concitoyens. Faire prévaloir la règle du confinement était aussi important pour les aidants potentiels. Concernant l’approvisionnement alimentaire, nous avons essayé de faire un état des lieux des prestataires de livraison à domicile et de nos administrés.

Nous avons mis en place un accueil téléphonique pour les personnes par l’intermédiaire du CCAS. Concernant l’aide alimentaire d’urgence, nous avons travaillé avec les associations caritatives pour donner des stocks suffisants aux bénéficiaires et veiller à organiser au mieux la distribution.

Des formes de solidarité existent-elles entre les collectivités de votre territoire ?

Philippe Le Goff –  Certainement, les contacts sont plus nombreux et les échanges de bonnes pratiques également. En tant que ville centre, nous sommes souvent sollicités pour cette expertise. Le don de produits de masques de gel hydroalcoolique se fait. La solidarité s’organise quand les difficultés sont là, et aucune collectivité ne s’auto censure pour demander l’appui d’une autre.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Philippe Le Goff, maire de Guingamp  sur le site de l’Apvf en cliquant ici.

 

 

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles