[Retour sur] La 3ème Rencontre nationale Action Coeur de Ville

Les 222 villes du programme Action Cœur de Ville avaient rendez-vous aujourd’hui à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine à Paris dans le cadre de la 3ème rencontre nationale. Après plusieurs mois durant lesquels la gestion de la crise sanitaire était prioritaire, cette étape semblait nécessaire pour de nombreux participants.

Relancer la dynamique Cœur de Ville

Beaucoup de choses se sont passées depuis la précédente édition des rencontres nationales organisées dans le cadre du programme Action Cœur de Ville. Après une pause marquée par des élections municipales inédites et surtout une crise sanitaire sans précédent, il s’agissait aujourd’hui non seulement de faire un bilan d’étape mais aussi d’accélérer le rythme de mise en place des projets alors que ce programme d’accompagnement des villes moyennes s’achèvera en 2023. Ce n’est donc pas un hasard si cette journée avait pour thématique le titre «  Relance et Résilience »

Concrétiser les 5 axes de redynamisation

Lancé en mars 2018, le Programme Action Cœur de ville engage les villes sélectionnées et leur  intercommunalité dans une stratégie de redynamisation structurée autour de 5 axes jugés prioritaires comme la réhabilitation et restructuration de l’habitat en centre-ville ; le développement économique et commercial ; l’accessibilité, la mobilité et les connexions ; la  mise en valeur de l’espace public et du patrimoine ; et enfin l’accès aux équipements et aux services publics.

L’Innovation comme ADN

Autre point très important de ce programme : l’esprit d’innovation. En effet, ces cinq axes thématiques sont parcourus par une approche voulue comme transversale, répondant aux enjeux de transition énergétique et environnementale mais aussi de promotion de la ville durable et « intelligente ».

« Moyennes » ou le mauvais qualificatif

Si l’on qualifie généralement ces villes de moyennes, ne pensez pas qu’il s’agit d’un jugement de valeur, bien au contraire. Ce terme en effet, n’a de sens qu’en comparaison aux capitales et métropoles de nos Régions. Au contraire, pour beaucoup de français, ces collectivités sont la grande ville près de chez eux. Avec une population allant de 20 000 à 100 000 habitants, elles ont souvent le rôle de locomotive pour leur agglomération.

Les villes moyennes ont de l’avenir

L’un des temps forts de la journée a été la présentation du Baromètre des Territoires 2020. On y apprend en effet qu’avec l’essor du télétravail, 23% des actifs résidant dans de grandes agglomérations songent à déménager soit potentiellement 400 000 personnes. Autre point positif pour les villes du programme cœur de ville, 50% des français plébiscitent les villes moyennes pour leurs qualités de vies et pour leur dynamisme. Cette rencontre a permis également de tirer un premier bilan des 2 premières années du programme. Au total 1,5 milliards d’euros ont déjà été engagés et 1200 projets d’investissements sont prêts à démarrer.

Culture et numérique, le tandem gagnant

Parmi les Ministres présents, Roselyne Bachelot a annoncé le lancement prochain d’un nouveau label « Capitales françaises de la culture » remis pour deux ans. Son but est de permettre aux villes de gagner en visibilité et de toucher ainsi plus de touristes. La Ministre de la rue de Valois a rappelé à cette occasion que « la culture participait pleinement à la vitalité des territoires » en ce sens que « c’est de la culture que naît l’attachement et la fierté des habitants ». Et de conclure sue  « la nécessité de s’appuyer sur le numérique notamment, via la création de tiers lieux culturels ou de structures de type Micro-folies ».

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles