Deuxième édition réussie pour le Prix « Innover à la campagne »

Sur Paroles d’Élus, on ne cesse de le répéter, la campagne bouillonne d’idées et de talents ! Un tout jeune prix, baptisé Innover à la campagne, vient d’ailleurs de récompenser le 24 janvier dernier les meilleures innovations de l’année passée. Petit tour d’horizon des projets numériques mis à l’honneur.

Entreprendre là où on a envie de vivre

Pour la 2ème année consécutive, le concours « Innover à la campagne, j’entreprends là où j’ai envie de vivre » a mis à l’honneur les meilleurs projets de nos territoires ruraux. A l’origine de ce projet, on trouve Eric de Kermel, directeur général du secteur nature et territoire chez Milan Presse et Guillaume de Rouville, fondateur de Better life factor, un accélérateur d’entreprises innovante, basé à Uzès.

300 porteurs de projets

Cette année, pas moins de 300 porteurs de projets ont présenté un dossier. Pour les fondateurs du prix, ces initiatives «proviennent de la quasi-totalité des régions de France (…) attestant que l’innovation n’est pas l’apanage des grandes villes et que les campagnes sont vivantes ! ». Et d’ajouter que «  l’ambition de ce Prix est de montrer que c’est possible de créer loin des grandes métropoles des projets innovants dans tous les secteurs d’activité. Nous souhaitions montrer à la fois ce qui se fait déjà dans les campagnes et susciter des vocations en aidant les entrepreneurs (au sens large) à s’y installer ».

Un robot comme grand gagnant

Pour cette nouvelle édition, le grand prix du Jury a été attribué à un projet numérique innovant. C’est en effet la société audoise Epur qui a été récompensé pour son robot portatif baptisé Oakbot. Ce dernier est la première machine de fraisage à commande numérique portative au monde. Elle permet d’intervenir sur les travaux de charpente traditionnelle et de la construction bois.

Des tiers-lieux dans nos campagnes

Parmi les autres initiatives incluant une dimension numérique, on trouve également deux projets de tiers-lieu. L’initiative « Vesseaux-mère » tout d’abord, est portée par une association ardéchoise qui « redonne vie à un très ancien couvent avec de l’habitat, des bureaux et des espaces de vie communs ». Autre projet dans la Creuse cette fois, à Lavaveix-les-Mines. Là-bas, les Ateliers de la mine ont entamé une démarche de lutte contre les friches dans d’anciens bâtiments miniers éco-rénovés.

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles