A Nauviale, une opération d’héliportage pour améliorer le réseau mobile

Les photos

C’est une opération pour le moins spectaculaire qui s’est déroulée sous les yeux des habitants de Nauviale le 6 février dernier. En effet, dans le cadre du plan national New Deal Mobile, un héliportage a permis la mise en place d’un nouveau pylône mobile dans cette commune de 600 habitants située à quelques dizaine de kilomètres au Nord de Rodez.

Un véritable défi technique

Si cette opération d’héliportage n’est pas une première, elle n’en reste pas moins impressionnante. Seulement deux à trois installations de ce type sont réalisées par an en Occitanie. De fait, acheminer et installer un pylône grâce à un hélicoptère est parfois le seul moyen, dans certaines communes rurales pour améliorer la couverture mobile. A Nauviale, les équipes ont dû réaliser un véritable défi technique, exigeant le recours de ces moyens logistiques de grande envergure.

Un pylône mobile multi-opérateurs

Choisi avec la mairie de Nauviale et le Conseil départemental de l’Aveyron, l’emplacement apportera, par incidence, une meilleure couverture aux communes avoisinantes de Pruines, Marcillac-Vallon et St Christophe Vallon.

Si cet ouvrage a été installé par les équipes d’Orange, celui-ci a vocation à devenir un pylône mobile multi-opérateurs. En effet, accessible à tous les opérateurs et placé sur le point le plus haut de la commune, dans les prochains mois, ce nouveau relais mobile améliorera la couverture 4G, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des habitations.

Le NewDeal, qu’est-ce que ça change ?

L’Etat a profité de la fin des contrats d’attribution des fréquences pour proposer un nouveau pacte avec les opérateurs. D’un côté, ces derniers s’engageaient à financer un nombre précis d’infrastructure. De l’autre côté, le gouvernement renonce aux nouvelles recettes générées par les enchères (près de 3 milliards d’euros). Pour la première fois, le New Deal prévoit des contreparties financières en cas de non-respect du contrat.

De nouvelles obligations

Etat et opérateurs se sont mis en effet d’accord sur 5 nouvelles obligations. Il s’agit de démultiplier, à travers un guichet « mobile », le rythme des programmes ciblés d’amélioration de la couverture ; améliorer la qualité de réception sur l’ensemble du territoire, et particulièrement dans les zones rurales ; mais aussi équiper en 4G tous les sites mobiles existant actuellement en en 2G ou 3G; accélérer la couverture 4G le long de 55000 km d’axes routiers ; et enfin, généraliser la couverture à l’intérieur des bâtiments.

Les photos

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles