L’AMF aux côtés des communes innovantes

Créée en 1907, reconnue d’utilité publique dès 1933, l’AMF réunit aujourd’hui plus de 36 000 adhérents. L’association veille sans relâche à ce que la décentralisation garantisse aux communes une réelle autonomie de gestion des affaires locales et s’implique avec force pour que les maires disposent de moyens juridiques et financiers suffisants pour assurer leurs missions. La diversité de ses représentants et la qualité de ses services, font de l’AMF une force de proposition reconnue, en capacité réelle d’entretenir un dialogue permanent avec les pouvoirs publics.

L’AMF est administrée par un bureau composé de 36 membres adhérents. Élu par l’assemblée générale pour trois ans, le bureau, politiquement paritaire, est composé d’un président, Jacques Pélissard, d’un secrétaire général, André Laignel, d’un premier vice-président, Jean-Pierre Schosteck, et d’un trésorier Jean Launay. Il est assisté des avis d’un comité de directeur composé de 100 membres, élu par l’assemblée générale.

Un réseau de 100 associations départementales de maires, dont les présidents sont membres de droit du comité directeur, contribue à l’exercice des missions de l’AMF.

Portrait Personne interviewé si ≠ élu:

Bio personne interviewé si ≠ élu (pour rubrique « l’interview »):

Jacques Pélissard, maire de Lons-le-Saunier, député du Jura, président de l’Association des maires de France

Legende video 1:

Jacques Pélissard : « L’AMF s’implique de tout son poids dans le développement numérique des territoires. »