La promotion 2021 de la FRENCH TECH NEXT40/120 dévoilée

Annoncé en septembre 2019 par Emmanuel Macron, le programme French Tech Next40/120 veut être « la clef de voûte de la politique du gouvernement pour accélérer l’hypercroissance des startups ». Depuis lundi, on connaît les noms des 120 entreprises sélectionnées pour 2021.

Des startups aux profils variés

Elles se nomment Brut. , luko ou encore Ÿnsect . Elles sont un média en ligne sous format vidéo sur les réseaux sociaux, spécialisée dans l’assurance et la protection des foyers en ligne ou dans l’élevage d’insectes. Ce qui les rassemble ? Etre sélectionnées dans le cadre du programme French Tech Next40/120 . Ce dernier répertorie les 40 entreprises françaises ayant levé le plus de fonds au cours des trois dernières années. A ces dernières, on ajoute 80 startups retenues dans cette même logique mais avec un indice plus large.

Objectif de 25 licornes

Le gouvernement, en lançant ce programme dédié aux entreprises en « hypercroissance » espère atteindre l’objectif de 25 licornes tricolores d’ici 2025. Si rien n’est joué d’avance en la matière, on peut déjà remarquer que les prétendants sont nombreux. L’an dernier, La French Tech a accueilli 3 nouvelles licornes ; ContentSquare, Mirakl et Voodoo.

Une importance croissante pour l’emploi

Leurs poids est d’ores-et-déjà significatif. Ainsi, les 120 startups lauréates représentent à elles seules 37 500 salariés, dont plus de 26 000 en France. Ce nombre devrait  d’ailleurs s’accroître fortement cette année puisque l’on s’attend  à 10 000 nouveaux emplois.

Et la croissance

Par ailleurs, elles représentent un chiffre d’affaire cumulé de 8,85 Mds € pour 2019, soit une augmentation de 55% depuis 2017. De même, elles ont levé 3 Mds €, soit plus de la moitié des levées de l’année. Enfin, 75% des entreprises de la première promotion (2020) font partie de celle de 2021, ce qui illustre la solidité et la pérennité de l’écosystème français.

Quels enseignements peut-on tirer de cette promotion 2021 ?

On retiendra également des annonces faites cette semaine que certains secteurs sont mieux représentés cette année. En effet, la composition de la promotion 2021 fait apparaitre par exemple que les startups avec une dimension industrielle  deviennent le premier secteur représenté. De même celui de la santé représente toujours une partie importante des start-ups avec 23%, contre 20% en 2020. La Fintech complète ce podium avec 15% des lauréats contre 16% en 2020.

L’Etat aux petits soins

Concrètement, ce programme permet aux entreprises sélectionnées de bénéficier de plusieurs avantages non négligeables. Outre la possibilité de participer à des délégations officielles à l’étranger, elles ont « accès à un réseau de plus de 60 correspondants spécialisés de L’État, chargés de répondre aux besoins financiers, administratifs, fiscaux ou réglementaires » .

 

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles