[Femme et numérique ] Focus sur… Femmes Entrepreneuses

Le combat pour l’égalité homme-femme, ce n’est pas seulement un jour par an ! Alors continuons aujourd’hui. Coup de projecteur sur une initiative permettant concrètement de donner aux femmes la possibilité de montrer leur talent dans le domaine encore trop fermé du numérique. Cette initiative, c’est Femmes Entrepreneuses.

De bien meilleurs résultats..

Le saviez-vous ? Les entreprises ayant au moins une fondatrice ont des résultats plus élevés de 63 % que les entreprises n’ayant que des fondateurs. Parallèlement, 10% seulement des startups sont fondées par des femmes. Ces chiffres donnent à réfléchir. Début 2019, 21 femmes dirigeantes d’entreprises s’étaient justement appuyées sur ces statistiques pour faire prendre conscience de  « l’urgence d’imposer la mixité dans l’économie numérique ».

Un plafond de verre ?

Deux ans plus tard, les choses ont-elles évolué ? Malgré certains signes d’amélioration, le travail reste encore énorme. Le numérique compte en effet toujours environ 30% de femmes dans ses effectifs contre 46,8 % tous secteurs d’activité confondus. Et dans les métiers techniques du numérique, ce chiffre chute même à 15%. Heureusement, des initiatives portent leurs fruits. C’est le cas du dispositif Femmes Entrepreneuses.

A l’écoute des besoins

Femmes Entrepreneuses part d’un constat. Pour de multiples raisons, souvent liées à des responsabilités familiales, les femmes n’osent pas l’aventure entrepreneuriale. Pour les encourager à créer leur start-up, Orange leur propose un accompagnement personnalisé, disponible dans toutes les régions françaises. Véritable programme sur-mesure, il est « basé sur la rencontre entre les attentes et besoins des fondatrices avec toutes les ressources locales et la force d’un grand groupe à leur écoute ».

Le succès est au rendez-vous

Avec déjà 2 premières éditions réussies, on peut dire que ce dispositif rencontre le succès. En effet, plus de 220 femmes ont déjà été ainsi accompagnées. L’un des points forts de ce dispositif est sans conteste, qu’il ne se limite pas aux métropoles. En effet, ces femmes entrepreneuses développent leur entreprise partout en France métropolitaine et en outre-mer. Ainsi, si on compte 10% de franciliennes, 7,5%  d’entre elles sont ultramarines. Les 82,5% restant se répartissent entre grandes et petites villes, ou en secteur rural.

Un soutien très précieux

Très concrètement, Orange a imaginé différentes formes d’aides, répondant aux différentes problématiques le plus souvent rencontrées. Ainsi, les créatrices de start-up peuvent par exemple, s’installer dans des locaux Orange, près de chez elles.  De plus, un expert d’Orange « peut les aider à résoudre une difficulté ponctuelle ou à passer un cap dans le projet ».

Pouvoir tester sa solution

Différents évènements sont aussi organisés pour permettre aux créatrices de « pitcher  et  s’entraîner ainsi à vendre leur concept, leur produit ou service, lever des fonds ». Autre exemple de soutien, les entrepreneuses peuvent profiter lors des Start-up Days du flux de clients présent dans les boutiques Orange pour tester leur solution grandeur nature et avoir des retours clients. Suite à l’appel à candidatures lancé en octobre dernier, la troisième saison du programme sur-mesure de Femmes Entrepreneuses, a débutée en janvier. Pour en savoir davantage, cliquez ici.

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles