Oui Link, l’incubateur de Oui.sncf

Mobilité et start-up, voici un duo qui fait bon ménage. Depuis maintenant 3 ans, la SNCF soutient des jeunes pousses spécialisées dans les nouvelles mobilités via son incubateur baptisé OUI Link. L’envie de soutenir les futurs Blablacar ?

5 mois pour accompagner et faire émerger les futurs champions de la mobilité et de l’e-tourisme. C’est la mission que s’est donnée depuis 2016 l’incubateur Oui Link de Oui.sncf. Cette dernière souhaite en effet offrir à ces start-up, « un programme d’accompagnement centré sur leur offre et produit ». Une quinzaine de start-up ont déjà pu bénéficier de ce suivi.

Aller au plus vite vers l’expérimentation

Après une première phase de « diagnostic » afin d’identifier au plus juste les besoins des start-up, les jeunes pousses incubées peuvent bénéficier de l’accompagnement spécifique de certains collaborateurs. Près de 180 de ces derniers ont ainsi contribué à ce programme d’incubation. Ensemble, ils mettent en place un cadre d’expérimentation « grandeur nature ». C’est le cas par exemple avec Jenji, incubée l’an dernier, et qui propose un service de gestion de note de frais. Près de 70 000 clients l’utilisent déjà pour près de 500 000 € de dépenses professionnels gérés chaque mois.

L’enjeu du MaaS

Autre exemple et autre enjeu, soutenir des solutions dites de « Mobility as a Service », plus communément appelées MaaS. Entendez par là, la possibilité via une seule et même application de définir et de payer directement un trajet comportant différents moyens de locomotion (vélo, trottinette, scooter électrique, taxi, métro, etc.) et bien évidemment…tout en optimisant le coût de déplacement.

Pour pouvoir être retenu par l’incubateur, il faut répondre à l’un des quatre grandes thématiques définie par Oui sncf ; à savoir « mobilité de demain » ; « compagnon malin, personnalisé et proactif » ; mais aussi « outils au service de l’efficacité technologique »  et « l’organisation digitale de demain ».

Qui sont les 6 petits derniers ?

Pour composer la 6ème promotion, Oui Link a retenu Felix et sa flotte de taxis, composée de scooters électrique;  Geovelo, un véritable « guide pour les cyclistes grâce à un service de calcul d’itinéraire proposant des trajets du plus court au plus sécurisé ». L’application compte ainsi déjà 90 000 utilisateurs actifs et 16 villes partenaires ; Dotaki propose quant-à-elle une solution pour personnaliser en temps réel la navigation web en fonction de la personnalité des visiteurs.

Et enfin, Pilgo, qui se présente comme la première place de marché référençant les prix et disponibilités des sites officiels des hôtels en France, en incluant les prix affichés par les OTA type Booking.com ou Expedia.

 

 

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles