[Open data] L’Yonne fait de la donnée un outil d’attractivité

L’Open data peut-il être un outil d’attractivité pour un territoire ? C’est en tout cas le pari lancé par le Conseil Départemental de l’Yonne. Depuis décembre, la collectivité met à disposition un portail numérique très simple d’utilisation et volontairement ouvert au grand public. Sa particularité ? Mettre en avant les atouts chiffrés de ses villes et de ses campagnes. Explications.

Rendre enfin accessible les données

L’open data, ce n’est pas seulement un truc de geek. Ça peut être aussi, comme l’explique volontiers Patrick Gendraud, le Président du Département de l’Yonne ; « un outil accessible à tous afin de rendre attractif un territoire ». Ainsi, grâce à la nouvelle plateforme numérique de la collectivité, sobrement intitulée « Opendata.yonne.fr » ; n’importe qui peut, en quelques clics, découvrir la réalité chiffrée de ce département. De quoi permettre de lutter contre les aprioris ?

Un site oui mais pour quel(s) utilisateur(s) ?

Lors du lancement le 7 décembre dernier, le Président de l’Yonne n’a pas tourné autour du pot ; « Je vois dans ce portail une manière de vendre l’Yonne » ; nous rapporte nos confrères de l’Yonne Républicain. Et de poursuivre ; « C’est un bien bel outil qui va permettre de mieux faire connaître notre département. Il s’adresse à la fois aux Icaunais qui veulent se renseigner, mais aussi à tous les Français qui peuvent ainsi connaître les différentes particularités du département avant de venir potentiellement s’installer ». Concrètement, entrepreneurs, élus, journalistes, étudiants ou habitants d’un autre département souhaitant s’installer, peuvent trouver sinon leur bonheur, au moins l’information qu’il recherche en quelques clics.

Le site qui a réponse à tout

Savez-vous par exemple quel est le pourcentage des 15-29 ans dans l’Yonne ? L’espérance de vie des habitants du département ? Le pourcentage de cadres ? ou encore le pourcentage des 20-24 ans en collocation ? Voici quelques données très concrètes que l’on peut trouver très simplement en naviguant sur la plateforme.

51 offres d’emploi à pourvoir

C’est sans aucun doute le nerf de la guerre. Même en proposant un grand nombre de services et de loisirs, il n’est pas envisageable d’attirer de nouveaux habitants sans une valorisation de l’emploi …ou plutôt des emplois. C’est pourquoi le Département a décidé d’en faire une rubrique à part avec des offres à pourvoir. Les profils et les savoir-faire recherchés sont là encore très divers est répondent à de besoin sur l’ensemble du Département.

637 opportunités de franchise

C’est une autre surprise de cette plateforme. Dans le menu, on découvre à côté de la rubrique « emplois », une partie spécialement consacrée à la création de franchise. De l’agence immobilière à l’institut de beauté en passant par l’aide à la personne, il y en a pour tout le monde. Mais cette sélection n’a rien d’un inventaire à la Prévert. Il s’agit en effet uniquement d’enseignes ayant exprimées le souhait de s’implanter dans la Région.

Noël avant l’heure

Lors du lancement de cette plateforme, le 7 décembre dernier, c’était donc un peu Noël avant l’heure… L’occasion de rappeler au passage l’étymologie d’un mot aujourd’hui d’usage courant. Car oui, le terme data est le pluriel du mot latin “datum” qui se traduit par “cadeau, présent”. Ce petit rappel pourra peut-être aider ceux qui voit encore l’Open data uniquement comme une contrainte légale.

Aller plus loin que l’obligation législative

Car rappelons-le aussi. Déjà dans la loi NOTRe, il était question de l’ouverture des données. Ainsi le décret d’application de l’article 106 de cette dernière indique que dès lors qu’elles disposent d’un site internet, les collectivités territoriales doivent rendre les documents administratifs accessibles sur leur site internet. La Loi pour une République numérique d’Octobre 2016 est allée plus loin encore puisque son article 6 entérine l’idée que la mise à disposition automatique des données produites par l’administration devient le principe de base.

Un exemple à suivre

L’Yonne, grâce à ce nouvel outil entre dans la famille des collectivités répondant à l’obligation légale de publication de données. On estime que 40% des collectivités n’ont pas encore franchi le pas … La mise en place de ce portail a coûté au Conseil Départemental près de 30 000 euros.

 

 

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles