Développement Durable : et si on utilisait la chaleur des data center pour chauffer nos logements ?

Se chauffer à partir de l’énergie dégagée par les data center, c’est le défi rendu possible par la start up Qarnot Computer. Depuis 3 ans, le Conseil Départemental de Gironde et le Bailleur Social Gironde Habitat équipent progressivement leurs bâtiments avec cette solution et les résultats sont sans appel …

Des mini data center de salon ?

Qarnot Computer a en effet conçu des radiateurs d’un type un peu particulier et qui pourraient bien devenir incontournables dans les années à venir. Dénommés “Q.rads”, ils permettent de chauffer l’intérieur de particuliers et de bâtiments publics grâce à la chaleur dégagée par des processeurs informatiques. Concrètement, ces radiateurs de demain ressemblent à des mini data centers reliés à une plate-forme basée à Montrouge en Ile-de-France. Selon les besoins en chaleur demandés, ils réalisent depuis votre salon des calculs informatiques pour des grands groupes. Lorsque la température voulue est atteinte, les processeurs cessent le travail et un autre radiateur prend le relais ailleurs.

Le Conseil Départemental fait monter la température

Séduit par cette technologie, le Conseil départemental de la Gironde et le bailleur social Gironde habitat ont décidé d’équiper différents bâtiments dont le Pôle territorial de solidarité de Bordeaux et une résidence de 50 logements sociaux de la dernière génération de Q.rads.

Pour Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de la Gironde, ces investissements « démontre la volonté de la collectivité de lutter contre la précarité énergétique qui touche 88 098 ménages sur le territoire. Cette année, nous allons par exemple pouvoir chauffer gratuitement un bâtiment qui contient 2 étages de services départementaux mais aussi trois étages de logements. Ce qui veut dire que dans ces logements, propriétés de Gironde Habitat, les locataires auront un chauffage et un accès gratuit à internet. C’est une première mondiale ».

Un intérêt environnemental indéniable 

L’autre intérêt de cette technologie est bien évidemment écologique. En France, les data engloutissent plus de 7 % de l’électricité produite. Elle est consommée principalement dans les climatisations nécessaires pour refroidir les installations. Selon Qarnot Computer, « ce refroidissement peut parfois atteindre jusqu’à 80 % du coût de gestion d’un data center ». La consommation devant doubler tous les 5 ans, la démocratisation de la technologie proposée par la start up peut permettre de réaliser des économies majeures en matière d’émissions de CO2.

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles