Développement Durable : 100 millions de portables dorment dans nos tiroirs

À l’occasion de la Journée de l’environnement , intéressons-nous à une action efficace pour l’environnement et pourtant si simple à mettre en œuvre. Dans nos tiroirs en effet sommeillent rien qu’en France près de 100 millions de téléphones portables usagers. Les réutiliserons-nous bientôt en l’état ? Il y a peu de chance. Pourtant, ils comportent en moyenne une quarantaine de matériaux différents, dont un grand nombre peu être recyclé. Depuis plusieurs années, une chaîne vertueuse s’est mise en place.

2000 points de collecte

Depuis maintenant 9 ans, un réseau composé de 2 000 points de collecte en France s’est mis en place sous l’impulsion d’Orange. Déjà 10 millions de mobiles collectés et recyclés et le travail reste immense.

Certains mobiles retrouvent une seconde vie

En plus d’être utile pour l’environnement, cette collecte a de nombreuses répercussions positives sur l’emploi et l’insertion. En effet, pour traiter les mobiles collectés, l’opérateur s’appuie sur un partenariat fort avec les Ateliers du Bocage, membres d’Emmaüs. Ce sont eux qui trient et reconditionnent les anciens mobiles. Aujourd’hui, 85% des mobiles collectés sont recyclés et 15% sont remis en état. Ces derniers sont revendus comme mobiles d’occasion.

L’ensemble des coûts liés à la reprise des mobiles collectés est financé par l’opérateur et les bénéfices tirés de la collecte et du recyclage sont intégralement reversés à Emmaüs International. L’association peut ainsi créer en Afrique des filières de récupération de déchets de mobiles.

Vertueux de bout en bout

En parallèle en effet, 12 tonnes de déchets de mobiles en provenance du continent africain sont réceptionnés chaque année au Havre pour être recyclés par la jeune PME française, Morphosis. Après avoir trié chaque type de déchets pour les traiter en fonction de leur composition, elle les transforme en affinant les métaux rares. Ils seront ainsi de nouveau réutilisables pour la fabrication de nouveaux produits ou équipements. Depuis 2010, 250 tonnes de déchets de mobiles ont été acheminées en France pour y être revalorisées et 30 emplois pérennes ont été créés dans les ateliers africains.