[BREVE] FrenchTech : Saint-Nazaire et La Baule revendiquent leur spécificité

Avec la refonte en profondeur de la labélisation FrenchTech, les stratégies divergent. Certains, à l’instar de Lyon et Saint-Etienne ont par exemple fait le choix d’une candidature commune. Du côté de Saint-Nazaire et de La Baule, on a décidé au contraire de revendiquer la spécificité de l’écosystème. Nantes répondra donc seul…  

…Elle a déjà un Totem, le « Paquebot » et un compte twitter (plus anecdotique). Elle peut surtout compter sur un soutien réel de son écosystème local. 70 entreprises du territoire ainsi que les élus de la Carene et de Cap Atlantique, ont en effet apporté leur caution à la candidature nationale. « Elle », c’est la FrenchTech Saint-Nazaire La Baule .

Contrairement à la précédente labellisation, l’écosystème local a ainsi décidé de briguer seul le précieux sésame. Derrière ce choix, il ne faut pas voir de divergence mais bien comme le rappelait Martin Arnout, adjoint en charge du numérique à Saint-Nazaire à nos confrères de Presse Océane, l’envie que la spécificité du territoire soit enfin reconnue.

En effet, Saint-Nazaire détient par exemple une vraie « longueur d’avance » sur le domaine de la Blue tech, qui regroupe les innovations propre à l’économie maritime.
Dans ce secteur, on trouve ainsi le laboratoire GEPEA et bientôt le Blue Lab. Ce dernier sera d’ici peu le premier FabLab orientée sur l’économie bleue.

Verdict pour le label FrenchTech fin mars !

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
auteur

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles