Boost’Up Bretagne, 1er accélérateur de Scale-ups

Le jargon de la FrenchTech peut paraître parfois un peu abscons pour les néophytes… Si le terme de « start up » est aujourd’hui rentré dans l’usage courant, celui de « scale-up » l’est beaucoup moins. Direction la Bretagne où un accélérateur un peu particulier, accompagne justement les jeunes pousses déjà sortie du statut de start-up…

Pour ceux qui veulent changer d’échelle…

Le terme scale-up aurait de quoi faire saigner les oreilles des plus francophiles d’entre nous. Comme l’indique Bpi France sur son site, derrière ce terme anglais se cache l’idée de « changement d’échelle, via une stratégie d’accélération de la croissance, en particulier à l’international ». Ainsi cela « s’applique parfois directement à une entreprise, jeune pousse déjà sortie du statut de start-up et qui souhaite atteindre celui de Licorne ». Alors que les incubateurs de start up et les accélérateurs se multiplient un peu partout en France, la Région Bretagne a souhaité mettre en place un accompagnement spécifique et complémentaire pour « accompagner les entreprises à fort potentiel de développement ».

Qui peut rentrer dans cet incubateur ?

Comme pour tout accélérateur qui se respecte, il est nécessaire de remplir plusieurs critères avant de pouvoir présenter sa candidature à Boost’up. Ainsi, par exemple, le chiffre d’affaires doit dépasser les 2 millions d’euros. Autre point, l’entreprise doit avoir un effectif d’au moins 20 personnes ainsi qu’une croissance « soutenue et surtout une forte motivation du dirigeant à rejoindre ce programme ».

Déjà une première promotion ?

La Région Bretagne, les sept technopoles de Bretagne et Bpifrance viennent de présenter les seize premières start up retenues. Elles sont issues de différents domaines allant du numérique à l’’ingénierie en passant par l’agroalimentaire. Ainsi, on trouve par exemple Abyss Ingredients, une jeune entreprise qui a déjà fait ses preuves dans le secteur des biotechnologies ou encore IoT BZH et ses véhicules connectés. A la clé, un dispositif de 18 mois se déployant sur 3 axes principaux : formation, conseil et mise en réseau.

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles