“Le Drive Local”, plateforme de e-commerce de proximité

Selon une étude réalisée fin avril auprès de 1700 sondés pour GetBigger, 8 personnes sur 10 se déclarent prêts à utiliser les services e-commerce de proximité et drive. Doit-on y voir un effet secondaire du confinement ? En tout cas, les plateformes de commerces en ligne se multiplient. Direction aujourd’hui Aix-en-Provence pour découvrir l’application « Drive Local »

Des changements durables ?

Par la force des choses, les semaines de confinement ont changé une partie de nos habitudes de consommation. Ces modifications seront-elles durables ? S’il est encore trop tôt pour le savoir, certains ne veulent pas louper cette occasion pour développer de nouveaux outils. C’est le cas de Hopps Group, spécialiste des solutions de logistique e-commerce. Avec la start-up aixoise GetBigger, ils ont lancé une application qui « met en relation les commerçants, les producteurs locaux et les consommateurs, avec option drive et livraisons intégrées ».

 « Les gens ont envie de consommer local »

Interviewé par le site Made In Marseille, Frédéric Pons, directeur général de Hopps Group explique ainsi leur démarche : « On sent bien que les gens ont envie de consommer local, de manger mieux, polluer moins, on ne va plus consommer de la même manière qu’avant. On a donc voulu proposer un service très simple, c’est un peu le « bon coin » du commerce local ».

Simple d’utilisation…

Pour être référencé ou y acheter, rien de plus simple. Côté commerçant, l’inscription est gratuite et quelques clics suffisent pour proposer ses produits. Pour les clients, il suffit, une fois l’application téléchargée et le compte créé de sélectionner les produits que l’on désire acheter et de choisir entre l’option drive et livraison.

Objectif : entre 1 et 2 euros supplémentaire

Ce service de livraison n’est bien évidemment pas gratuit. Pour le moment, cette option peut théoriquement coûté au maximum 5,90 euros. A noter cependant que chaque commerçant peut participer en partie au coût de ce service. Une fois déployée, l’objectif est d’atteindre un coût supplémentaire pour le client compris entre 1 et 2 euros.

Premiers retours d’expérience

Lancée il y a quelques semaines à Aix-en-Provence, l’application relaie déjà les produits d’une quarantaine de commerçants. Côté clients, ils sont déjà plus de 3000 à avoir testé ce nouveau service. Autre point important, après un mois d’utilisation, ces derniers ont acheté 2,5 fois en moyenne.

Des emplois à la clé

Durant le confinement, l’arrêt de l’activité d’Adrexo, la filiale du groupe Hopps), a permis de développer la partie livraison de colis. Pour GetBigger, cette association est une vraie aubaine. En effet, comme l’explique le cofondateur de la start up, Thomas Geissmann, cela va permettre « de développer instantanément et à grande échelle notre solution et de proposer la livraison à des tarifs très attractifs grâce à Adrexo ». Durant le confinement,  400 livreurs supplémentaires ont été recrutés en CDI à temps plein.

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles