E-éducation : des Open Badges après le confinement ?

La brutalité du confinement en mars dernier a obligé les enseignements à adapter leur façon d’enseigner en un temps record. Afin de valoriser les compétences ainsi développées, le ministère de l’éducation encourage ses personnels à passer des Open Badges. Si les réactions sont assez mitigées côté enseignants suite à cette annonce, il n’en reste pas moins que ce dispositif, qui fêtera l’an prochain ses 10 ans, est un outil indispensable dans la reconnaissance de savoir-faire numérique.

Agilité et numérique comme maitre mots

Les deux mois de confinement nous ont poussés à adopter en un temps extrêmement rapide, de nouvelles façons de travailler. Ce fut le cas par exemple au sein de l’Education Nationale qui a dû mettre en place des alternatives pour garantir un enseignement à distance. Fin juin, pour reconnaître les compétences des professeurs développées durant le confinement, des académies ont annoncé vouloir lancer des badges « Open Badge » spécifique. Certaines critiques n’ont pas tardé à arriver sur les réseaux sociaux, les enseignants regrettant en effet un aspect infantilisant…

Vous avez dit « Open Badge » ?

Mais derrière ce terme d’ »Open Badge » se cache un véritable dispositif de reconnaissance des compétences. Et oui, les Open Badges ont déjà presque 10 ans. Créés par la fondation Mozilla dès 2011, ils ne sont néanmoins officiellement reconnus en France que depuis 2016. Il s’agit d’un objet virtuel qui permet de rendre visible et de certifier un savoir-faire ou un engagement professionnel particulier.

Vérifiable et infalsifiable

Dans chacune de ces images numériques, sont enregistrées un certain nombre d’informations, ou métadonnées comme l’identité du récepteur du badge et celle de l’émetteur ainsi que les critères d’attribution du badge et les preuves justifiant de son attribution. Il s’agit donc d’une déclaration numérique vérifiable et infalsifiable.

Poitiers l’adopte

Bénédicte Robert, rectrice de l’académie de Poitiers explique la démarche : « Pendant la période que nous venons de connaître d’enseignement à distance, vous avez été nombreux, mesdames et messieurs les professeurs, à adapter votre enseignement, à faire évoluer vos pratiques professionnelles, vous êtes incroyablement montés en compétence aussi sur le numérique ».

Garantir une dynamique de développement personnel continu

La démarche d’Open Badge n’est donc pas étonnante, puisque «l’académie de Poitiers est très engagée auprès de ses personnels pour leur permettre de continuer d’apprendre tout au long de leur vie comme les élèves dans une dynamique de développement personnel continu (…) notre souhait aujourd’hui est de pouvoir reconnaître les compétences que vous avez acquises pendant le confinement.(…) Pour cela nous déployons aujourd’hui le dispositif Open Badge (qui) intégrera votre espace Iprof ».

Un premier niveau à valider

Concrètement, les enseignants peuvent déjà certifier un premier niveau de compétences autour de « l’animation de classes virtuelles ». D’autres niveaux devraient également voir le jour comme « l’évaluation des élèves à distances » ou encore « l’enseignement avec le numérique ».

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles