[Alimentation et numérique] Miimosa ou quand le crowdfunding a la main verte

Avec déjà plus de 2 200 projets financés, la plateforme française de financement participatif est en train de réussir son pari : permettre aux consommateurs de financer les projets agricoles et alimentaires.

Miimosa est la première plateforme française de financement participatif, autrement appelée crowdfunding, spécialisée dans les projets agricole et alimentaire. Depuis sa création en 2015, pas moins de 14 millions d’euros ont été collectés.
La bonne idée, on l’a doit à Florian Breton, après avoir fait le constat qu’en dépit d’un intérêt de plus en plus marqué du grand public, la plupart des projets liant développement durable et alimentation ne trouvaient pas de financement. Grâce au développement de la démarche de crowdfunding, des projets concrets en adéquation avec les attentes du consommateur en matière de circuit court et de respect de l’environnement, ont pu voir le jour.
Si l’ambition n’était pas de financer la totalité des investissements de projets, elle était en tout cas de lever les freins des financements bancaires classiques. Et le résultat est là. Fort du soutien concret des citoyens, les projets présents sur la plateforme ont un pourcentage de réussite de prêt de 100%.
Mais que trouve-t-on sur cette plateforme nous demanderez-vous peut-être ? La plateforme Miimosa permet de découvrir un nombre important de projets classés en différentes catégories allant de l’apiculture, à la viticulture en passant par les produits laitiers ou encore l’élevage. L’autre intérêt est aussi de proposer une recherche par zone géographique. Le grand atout de la plateforme est également de ne proposer que des projets qui ont été préalablement analysés et sélectionnés par les équipes Miimosa.
Pour en savoir plus sur cette plateforme de financement participatif unique en son genre, le mieux est d’aller directement y faire un tour…

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles