A Saint-Amand-Montrond, on pense et on vit déjà la ville de demain

Forte de son expérience, la ville de Saint-Amand-Montrond, située dans le Cher, a organisé un séminaire le 1 er juillet dernier pour réfléchir aux transformations de la ville de demain. En effet, depuis maintenant  7 ans, elle multiplie les expérimentations et les solutions innovantes dans le domaine des smart cities. Preuve, une fois encore que ce champ d’exploration n’est pas réservé aux métropoles…

Saint-Amand-Montrond s’est dotée d’outils de gestion efficaces

A l’instar de Lyon, Issy-les–Moulineaux ou encore Quimper, Saint-Amand-Montrond et ses 11400 habitants ont été choisis comme territoire pilote dans le cadre de l’expérimentation M2Ocity. A ce titre, la collectivité utilise notamment depuis 2012 un service de télé relevé basé sur un ensemble de capteurs communicants.

Un séminaire pour partager les expériences

Pour partager les fruits de son expérience, la collectivité a choisi d’organiser le temps d’une journée un séminaire sur la ville de demain. En partenariat avec Villes de France, ce temps fort a rassemblé élus locaux et experts. Il fut question tout autant de la maîtrise des dépenses, de transition énergétique que de vidéoprotection.

Des économies en jeu

La ville a pu de manière très significative, grâce à l’installation de capteurs, faire des économies importantes dans ses consommations d’électricité, de gaz ou d’eau. Pour le Maire de Saint-Amand-Montrond et Président de Cœur de France, Thierry Vinçon : « non seulement, nous avons réalisé des économies pouvant aller jusqu’à 15% en s’appuyant sur la technologie novatrice des capteurs communicants, mais surtout nous l’avons fait en préservant une qualité de vie et de service.

Cette technologie permet autant de suivre l’utilisation quotidienne  d’eau, de gaz ou d’électricité mais aussi de détecter rapidement d’éventuelles fuites. La ville peut également contrôler à distance le fonctionnement du réseau d’éclairage public, le niveau d’humidité des sols et la température des bâtiments.

Un suivi très précis 

Tous les jours, les données sont enregistrées et centralisées sur un serveur qui restitue les données sur internet en temps réel et sont accessibles aux services compétents de la Ville. Grâce à ce système, la moindre anomalie ou disfonctionnement est remonté de manière précise à la collectivité qui peut donc intervenir rapidement. Outre les fuites d’eau, cela peut être également de repérer un robinet mal fermé qui aurait tendance de manière récurrente à être mal fermé. Sans cette technologie, ce défaut d’équipement passerait inaperçu.

La lutte contre les nuisances sonores

Parallèlement, la collectivité s’est aussi équipée de capteurs mesurant la qualité de l’air, de l’eau potable, mais aussi les nuisances sonores en temps réel. Grâce à la Balise Samsom en effet, Saint-Amand-Montrond s’est dotée d’un observatoire du bruit qui mesure la tranquillité publique. Ces relevés précis facilitent la mise en place des plans d’actions spécifiques. Grâce à une application citoyenne du même nom, il est possible également de mesurer à tout moment le bruit ambiant qui règne dans la ville. Ces mesures sont effectuées de façon collaborative par tous les citoyens sur leur smartphone. Les données sont ensuite collectées et associées aux mesures prises par les capteurs de bruit.

 

 

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles