A Lézignan-Corbières, « Art & Micro-folie en ruralité, pour une culture inclusive »

Depuis la mise en place des premières Micro-Folies en 2016, le réseau n’a cessé de s’agrandir. Direction aujourd’hui Lézignan-Corbières dans le Département de l’Aude en Occitanie où des journées de formation sont prévues autour de cette question ; « Comment favoriser l’accès des publics à l’action et à la pratique culturelle grâce à la Micro-Folie? ».

1001 folies

Elles prennent racines pour ainsi dire « partout ». Que ce soit dans une médiathèque comme à Grenay dans le Pas-de-Calais ; dans le centre culturel de Bastia ou au sein de l’ancienne chapelle désacralisée de La Souterraine ; dans le cinéma de Bruay-la-Buissière ou même dans un centre commercial comme à Evry ; les Micro-Folies se sont multipliées en France ces dernières années et ont pu prendre des formes très diverses.

Des objectifs revus à la hausse

Lézignan est un exemple parmi beaucoup d’autres. En effet, dans le cadre du plan « Culture près de chez vous » lancé en 2017, le Ministère de la Culture espérait déployer à terme 200 lieux de ce genre dans toute la France de manière pérenne ou temporaire. Mais devant le succès rencontré, l’objectif a été multiplié par 5. La barre des 1000 Micro-Foliesdevrait être franchie d’ici la fin de cette année. L’idée concrètement est de profiter de la numérisation d’œuvres des plus beaux musées de France, pour les rendre accessible au plus grand nombre.

Accéder à des œuvres des plus beaux musées de France

Parmi les établissements qui participent à Micro-Folies, on trouve par exemple le Château de Versailles, le Centre Pompidou, le Louvre, le Musée National Picasso, la Philharmonie de Paris, la RMN-Grand Palais, Universcience, l’Institut du Monde Arabe, le Musée d’Orsay ou encore l’Opéra de Paris. Plus de 500 chefs-d’œuvre sont à découvrir grâce à différents écrans géants, système de réalité virtuelle et tablettes présents.

Lézignan-Corbières, 2ème ville du Département

Dans le Département de l’Aude, une seule structure de ce type existée jusqu’à maintenant avec celle de Narbonne ouverte dès 2019. En ouvrant sa propre micro folie fin 2021, Lézignan est donc la 2ème mais certainement pas la dernière… Ce projet a été porté par la Maison des jeunes et de la culture et a reçu le soutien de la Ville. En ce début 2022, il sera complété par l’ouverture d’un Fablab.

1er Objectif : l’appropriation

Tout l’enjeu d’un tel outil est bien évidemment son appropriation rapide par les habitants. C’est pourquoi, deux stages de 3 jours non consécutifs sont proposés depuis décembre et jusqu’à février, aux animateurs intervenant dans les associations du bassin lézignanais.

A Lézignan-Corbières, « Art & Micro-folie en ruralité, pour une culture inclusive ? »

Ainsi, ces stages intitulés « Art & Micro-folie en ruralité, pour une culture inclusive » permettront de « favoriser l’accès des publics à l’action et à la pratique culturelle » . Outre une immersion dans la Micro-Folie, ces formations proposent concrètement une réflexion sur l’éducation populaire et l’accès à la culture; mais aussi des exercices autour de la posture de l’animateur et des exemples d’utilisation de la micro-folie; dans le cadre d’un projet théâtre par exemple.

à revoir :[Reportage] Le dispositif Microfolies au Musée de la Faïence et des Beaux-arts de Nevers

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles