La Région Ile-de-France veut accélérer la digitalisation des petits commerçants

Alors que beaucoup d’élus locaux ont exprimé la semaine dernière leur désaccord vis-à-vis de ce qu’ils considèrent, à juste titre, comme une concurrence déloyale entre les géants de la grande distribution et les petits commerçants, un autre acteur se frotte déjà les mains : Amazon. Lors du confinement de mars déjà, le géant du commerce en ligne avait très largement tiré son épingle du jeu en triplant ses bénéfices par rapport au troisième trimestre 2019. Aussi, consciente des enjeux du e-commerce, la Région Ile-de-France souhaite accompagner financièrement les commerçants sur cette voie. Explications.

Retour gagnant pour ceux qui ont essayé

Le confinement de mars dernier a prouvé aux commerçants et PME qui en doutaient encore que le passage au numérique était indispensable. En effet, cette période a mis en lumière à la fois le rôle stratégique du e-commerce et celui du magasin pour assurer le service au consommateur. Résultat, le taux de croissance des ventes en ligne a été de 100 % pour les enseignes traditionnelles, contre 15 % en moyenne pour les pure players du e-commerce. Pas étonnant nous direz-vous sans doute. Il est vrai que le retard semble immense sur le sujet…

1 commerçant sur 2 n’est pas équipé

En Ile-de-France par exemple, les artisans et commerces de proximité représentent environ 150 000 établissements. Sur ce nombre, on estime que seul 1 sur 2 s’est doté des outils nécessaires pour intégrer dans sa stratégie de vente le numérique. Et c’est justement parce qu’il reste beaucoup à faire que la Région Ile-de-France relance son dispositif de chèque numérique. L’objectif est clair : accompagner financièrement les artisans et commerçants franciliens indépendants qui rechignent encore à sauter le pas grâce à une subvention pouvant atteindre les 1500 €.

Une stratégie claire

Pour pouvoir bénéficier de cet accompagnement, les bénéficiaires doivent atteindre 3 objectifs ciblés par la collectivité. Il s’agit tout d’abord d’améliorer la gestion digitale via diverses solutions pour la gestion des stocks ou la gestion clientèle par exemple. Les commerçants et PME doivent aussi développer un « Web-to-store » grâce au marketing digital. Enfin,  pour booster les ventes grâce au e-commerce, ils peuvent soit réaliser leur propre site Internet ou s’abonner à une marketplace. Ce chèque peut aussi permettre de prendre en charge les commissions sur vente prévues par les plateformes en ligne.

Avec l’appui des collectivités

Parallèlement, la Région Ile-de-France encourage aussi les communes, via ce dispositif de chèque, à déployer des solutions digitales en faveur de l’activité des commerces de leur territoire. Il peut s’agir de solution de référencement, de click-and-collect, de drive, de marketplace, ou même de fidélisation et d’animation commerciale. Complémentaire du volet destiné aux commerçants et artisans, le chèque numérique pour les communes peut s’élever jusqu’à 10.000 euros.

 

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles