[Ille-et-Vilaine] Tour de France des Petites Villes de Demain #4

5 chutes. L’étape d’hier du Tour de France , reliant Lorient à Pontivy risque de laisser des traces. A qui la faute ? Fortes pluies et une certaine nervosité du peloton n’y sont assurément pas pour rien… Souhaitons que l’étape du jour, reliant Redon et Fougères se déroule dans des conditions plus favorables. D’autant plus que c’est une très belle journée qui s’annonce avec plus de 150 km à parcourir… Zoom aujourd’hui sur les projets numériques de Pipriac, Guipry-Messac, Chateaugiron, Noyal sur vilaine et Liffré. Ces 5 collectivités sont à la fois des villes étapes du Tour de France mais aussi lauréates du Programme National Petites Villes de Demain…

« La belle Bretagne intérieure »

Pour Christian Prud’homme, le patron du Tour de France : « Cette traversée de l’Argoat, la belle Bretagne intérieure, tracée entièrement en pays gallo et d’un bout à l’autre de l’Ille-et-Vilaine, laisse encore présager un sprint massif. Sauf si les audacieux parviennent à profiter des moutonnements boisés ou d’un vent qui balaierait les quelques plateaux à découvert pour provoquer une différence décisive ».

Bientôt un tiers lieux à Pipriac

Après seulement 15 kilomètres de la ligne de départ, arrêtons-nous un instant à Pipriac, commune de 3800 habitants. Dans quelques mois, grue et pelleteuses devraient débarquer dans le centre bourg. C’est en tout cas le souhait de Franck Pichot, maire de la collectivité. Il faut dire que le projet de Tiers Lieu est déjà bien partie. Les premières perspectives rendues par le cabinet MA, architectes basés à Plérin, ne laissent pas indifférent.

Début 2023, en effet devrait s’ouvrir sur l’îlot de la Minoterie, en plein centre, un nouveau tiers-lieu comprenant une médiathèque, une salle à vocation culturelle de 180 places et locaux dédiés aux associations. C’est aussi dans ce bâtiment que l’on trouvera une Maison d’accueil des services publics.

La signature il y a 2 mois de la convention Petites Villes de Demain est aussi une très bonne nouvelle pour les finances de la ville. En effet, ce projet de Tiers Lieux correspond à l’ambition du programme et coche de nombreuses cases ; création de nouveaux usages en centre-bourg, modernisation des services, attractivité pour la population… Aussi, cet investissement ne devrait pas avoir de mal à obtenir un soutien financier de l’Etat. Autre exemple de cette collaboration de proximité, la ville accueille depuis le 14 juin dernier un conseiller numérique.

La Cyber-base de Guipry-Messac

Si dans certain territoire, un fleuve est une frontière naturelle, il n’en est pas ainsi à Guipry-Messac. Créée en effet le 1er janvier 2016, cette commune nouvelle est issue de la fusion des communes de Messac, situé sur la rive gauche de la Vilaine et de Guipry, situé sur la rive droite. Aujourd’hui encore, l’importance de cette voie navigable est encore bien présente avec notamment un petit port de plaisance du côté de Messac.

Mais cette commune nouvelle, fière de son double patrimoine est aussi tournée vers l’avenir. Ainsi, au 4, place de Bonabry, on trouve l’une des 3 cyber-bases de la communauté de communes de Vallons de Haute Bretagne Communauté. Cet espace permet aux habitants qui le souhaitent d’accéder, gratuitement, à un ordinateur et à une connexion.

Pour animer ce lieu, la collectivité peut compter sur la mobilisation de bénévoles. Ces derniers se relaient afin de pouvoir répondre aux questions des habitants et partager leurs connaissances sur de nombreux outils numériques : messagerie, internet, retouche photo, montage vidéo. La cyber-base propose aussi différents ateliers de formation ; portant par exemple sur les pièges du web ou la découverte de jeux de mémoire sur tablette.

A Châteaugiron, le numérique n’a pas d’âge

Remontons sur nos vélos pour prendre la direction d’une autre commune nouvelle Châteaugiron. Car en effet, même si ce nom est bien connu depuis de nombreuses générations, le choix a été fait en 2017 de fusionner à cette collectivité, Saint-Aubin-du-Pavail et Ossé. Avec 10 125 habitants ainsi réunis, c’est aujourd’hui la 12ème commune la plus peuplée du département et la 38ème en Région Bretagne.

Or, sur ce territoire, les initiatives numériques s’adressent à tous, quel que soit l’âge. Sensibilisée par exemple à la vulnérabilité des plus jeunes sur Internet, la ville s’inscrit ainsi dans le dispositif Promeneur du net. De quoi s’agit-il ? Alors que 80 % des jeunes âgés entre 11 et 17 ans sont présents sur le Net une fois par jour, et que plus de 48 % d’entre eux se connectent aux réseaux sociaux plusieurs fois par jour ; très peu d’entre eux sont accompagnés. Les Promeneurs du Net s’attaquent à cette problématique en proposant une « action éducative sur la Toile ». Comme il est possible de le lire sur le site de présentation du dispositif ; « son but n’est jamais la surveillance, mais bien l’accompagnement des jeunes et la recherche de réponses à leurs interrogations ».

Concrètement, le Promeneur est un  professionnel présent sur un territoire digital très vaste et peu encadré. Il poursuit « en ligne, dans la « rue numérique » ; son travail réalisé sur le terrain et offre une présence éducative là où l’encadrement adulte fait encore trop défaut » ; en utilisant blogs,  tchats, réseaux sociaux et forums.

Mais le numérique à Châteaugiron, c’est aussi un outil mis à disposition des personnes âgés. Ainsi par exemple, la maison de retraite s’est dotée d’une table numérique interactive. Celle-ci a été spécialement développée pour les personnes en perte d’autonomie physique ou mentale. Cet outil, baptisée ActivTab permet la mise en place très simple d’un grand nombre d’activités de concentration et de mémoire pour les résidents.

La salle Tréma,  nouveau lieu de co-working à Noyal sur Vilaine

A tout juste mi-parcours, nous avons bien mérité une autre halte ! A l’exemple de nombreuses autres villes, Noyal Sur Vilaine a développé durant les confinements de nouveaux services. Avec la généralisation du télétravail, des demandes se sont ainsi multipliés pour mettre en place des lieux adaptés pour accueillir de façon occasionnelle des travailleurs. En effet, nous avons tous pu expérimenter à quel point il pouvait parfois être difficile de trouver un équilibre dans un foyer ; lorsque chaque membre se retrouve à devoir travailler à distance.

Rien d’étonnant donc de constater que l’espace de coworking Tréma a très vite trouver des adeptes dans cette ville de 5800 habitants.

Le vers, la terre, et le pot de confiture

Dernière étape de ce 4ème jour de notre Tour de France des Petites Villes de demain en Ille-et-Vilaine avec l’école Paul-Émile-Victor, dans une commune d’Ercé-près-Liffré, limitrophe de Littré. Ici, les enfants cultivent leurs compétences créatives grâce à la galerie Campagn’art. Outre l’utilisation grandissante du numérique, ce dernier a été particulièrement utile pour s’adapter aux contraintes sanitaires…

SI vous voulez en profiter, pas besoin de vous déplacer ; « Le vers, la terre, et le pot de confiture » est le nom donné à l’exposition interactive réalisée par une artiste, Hilary Galbreaith et les élèves. À la suite de sa résidence au sein de l’école en janvier 2021 dans le cadre de Campagn’Art, l’artiste a réalisé plusieurs vidéos comme la vidéo Banana Peel. Celle-ci s’inspire de la logique d’une sitcom américaine ; les personnages n’étant rien d’autres que des marionnettes dessinées sur la main de l’artiste. L’ensemble des productions sont visibles sur un site dédié.  Même le vernissage a été numérique puisqu’il s’est déroulé en visioconférence avec l’artiste.

Demain, nous poursuivrons notre périple sur les routes du Tour de France. Dans les roues du peloton, nous continuerons de découvrir la vitalité numérique de nos petites villes. Nous serons ainsi concrètement ce mercredi, en Mayenne, alors que les coureurs eux s’affronteront dans un chrono individuel de 27,2 kilomètres entre Changé et Laval.

Pour retourner à l’étape précédent dans le Morbihan, cliquez ici

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles