Partagez cet article
Sommaire de l’article
    Éditorial Les entretiens

    François Sauvadet, nouveau président pour l’ADF

    Ce 27 juillet, l’ADF s’est réunie en assemblée générale pour élire son nouveau président suite aux élections départementales. En effet, après près de 50 ans d’engagements et de mandats politiques, Dominique Bussereau, Président de l’association lors du précédent mandat, souhaitait transmettre le relais. Un nouveau visage prend donc la tête de l’Association, celui de François Sauvadet.

    Redonner toute leur place aux Départements

    Plusieurs fois ministre et à la tête du conseil départemental de Charente-Maritime durant treize ans, Dominique Bussereau a beaucoup œuvré pour les départements de France alors même que les différentes réformes territoriales ont profondément modifié les rôles de chacun. C’est donc François Sauvadet; Président du conseil départemental de la Côte-d’Or depuis 2008; qui reprendra le rôle important de président de l’ADF. Se positionnant dans  la droite ligne de son prédécesseur, il partage l’ambition de « redonner toute leur place aux Départements ».

    Ancien ministre

    Ancien ministre de la Fonction publique en 2011, François Sauvadet  est notamment connu pour avoir porté la loi ;« relative à l’accès à l’emploi titulaire et à l’amélioration des conditions d’emploi des agents contractuels dans la fonction publique ».

    Les Départements en première ligne

    Dans le communiqué de presse faisant suite à son élection à la tête de l’ADF, il précise ; «  nous sommes dans le cœur des Français et des élus locaux. La crise des gilets jaunes et la crise sanitaire l’ont montré ; nous avons été en première ligne pour répondre aux conséquences sociales de ces crises et pour venir en aide à nos concitoyens fragilisés, côte à côte avec les Maires. Nous avons pallié les insuffisances des réponses de l’État, notamment celles des ARS et la confusion des directives ministérielles, par notre réactivité et la mobilisation de nos 300 000 agents à qui je veux rendre hommage. »

    Les 5 chantiers du mandat

    Ainsi, le nouveau Président de l’Assemblée des Départements de France a cité cinq chantiers à ses yeux prioritaires et pour lesquels l’association sera amenée à s’impliquer pleinement. Le premier d’entre eux concerne le rôle des collectivités et la relation avec les ministères. Ces derniers ne doivent pas en effet « les départements pour des services territoriaux chargés de mettre en œuvre leurs directives ».

    Un nouveau pacte fondateur

    Le second point concerne le nouveau pacte de décentralisation tant réclamé par les différentes strates de collectivités ces dernières années. Ainsi, l’ADF, dans un pacte fondateur, proposera ;« une vision réaliste de ce que doivent être nos départements dans la République décentralisée que nous appelons de nos vœux, avec le couple commune/département au cœur de la proximité républicaine plébiscitée par les Français ».

    Retrouver des marges de manœuvres

    De même, comme le précise François Sauvadet ; « il convient donc de retrouver des marges de manœuvre fiscales pour les départements et assurer leur indépendance vis-à-vis des dotations de l’État ».

    Chaque Département comptera

    Et de poursuivre qu’il faut faire de la diversité de nos départements une force pour porter la voix de nos concitoyens des zones urbaines, périurbaines, rurales et ultramarines. Chaque département comptera ». Enfin, le Président s’est engagé à ce que les Départements soient force de proposition dans le champ des solidarités humaines, les collectivités ;« doivent être en capacité de réagir à la détresse de nos concitoyens ».