Une carte d’identité numérique disponible dès l’an prochain ?

Jeudi dernier, Christophe Castaner a annoncé la mise en place l’an prochain d’une carte d’identité numérique. Pour le ministre de l’intérieur, celle-ci permettra de garantir l’identité des internautes en ligne. 

En déplacement au Forum de la cybersécurité de Lille, Christophe Castaner a annoncé que « l’objectif (est) que la carte d’identité numérique soit mise en place à partir de 2021 ». Mais avant que celle-ci ne soit généralisée, elle devra bien évidemment d’abord assurer le « souci d’équilibre entre la protection des données absolument indispensable, et en même temps la meilleure sécurité pour les usagers ».

Plus qu’une décision nationale, l’idée est surtout de se mettre en conformité avec la modernisation attendue par l’Europe. En effet, la législation européenne oblige la France, comme tout autre pays membre, à mettre en place ce dispositif numérique avant la fin de l’année prochaine. D’ici là, l’autre chantier pour le gouvernement sera d’amener la population a un certain consensus. En effet, les avis sont encore très divergents sur le sujet, entre défenseurs de la vie privée et les partisans de la création de nouveaux services difficilement réalisables sans cette technologie.

Comme l’a rappelé le ministre dans les colonnes de 20 minutes : « Quand c’est l’État qui est à la manœuvre, on se méfie, alors qu’à l’inverse avec tous les opérateurs privés (…) on donne toute une série de données de vie privées sans jamais s’en préoccuper ».

A noter également, que le projet baptisé Alicem, visant « également à donner une capacité d’identification forte aux internautes » n’est pas arrêté. Et le Ministre de conclure que leur seul objectif, « c’est d’expérimenter, de tester et d’être opérationnel ensuite dans cet équilibre ».

 

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles