L’Europe au quotidien : 3 questions à Luc Bouard, Maire de La Roche-sur-Yon

Qu’apporte l’Europe à votre ville ?

Luc Bouard – Un soutien technique et financier. Ainsi, c’est 3 Millions d’euros minimum qui seront investis par l’UE entre 2014 et 2020 sur le territoire de notre agglomération. Ces sommes nous servent à la rénovation urbaine dans les quartiers prioritaires ou, par exemple, à financer la création d’une Maison de Santé et répondre ainsi au maintien de l’offre de soins sur l’ensemble de la ville. L’aide de l’UE se déploie aussi pour préserver et améliorer notre environnement et notre cadre de vie (prévention des inondations, développement des pistes cyclables). Enfin elle accompagne les projets les plus innovants des PME locales et favorise les échanges entre lycéens et étudiants des établissements privés et publics de La Roche-sur-Yon (Erasmus +).

En tant qu’élu local, quelles sont vos attentes vis-à-vis des institutions européennes ?

LB- Je pourrais les résumer sous une formule générale du style « facilitez-nous la vie ! » Cela peut se caractériser de plusieurs manières. Tout d’abord en réduisant la publication de normes excessivement tatillonnes et, de ce fait, largement inadaptées à « la vie réelle » en tout cas à la gestion quotidienne d’une ville comme La Roche-sur-Yon. Ensuite en nous offrant beaucoup plus de lisibilité dans les soutiens financiers. Il faut remercier l’UE des aides qu’elle apporte à une collectivité comme la nôtre, mais est-il bien nécessaire d’être si procédurier, si complexe, si caricaturalement administratif ? Normaliser sert à simplifier, non à complexifier, me semble-t-il.

Pourquoi faut-il sauver les fonds européens pour toutes les régions ?

LB- La politique de cohésion représente la plus-value de l’Europe et la concrétisation des valeurs de solidarité et d’équité pour la plupart des porteurs de projets et citoyens européens. En tant que bénéficiaire et organisme intermédiaire, notre agglomération souhaite affirmer sa conviction que les fonds doivent être maintenus afin de conforter l’attractivité et le développement de notre territoire. Selon l’Eurobaromètre 452 sur la politique régionale de juin 2017, plus de trois citoyens européens sur quatre considèrent que les investissements régionaux de l’Union européenne ont des retombées positives sur leur ville ou leur région. Les FESI ont en outre fortement contribué à diminuer les gaz à effet de serre via des projets de rénovation énergétique et de modes de transports doux, ainsi qu’à mener des projets au bénéfice des quartiers les plus fragiles et des personnes les plus vulnérables. Des maisons de santé ont été créées, des demandeurs d’emploi accompagnés et des entrées de quartier réhabilitées. Nous appelons donc de nos vœux que l’UE reconduise à enveloppe constante les FESI dans ces domaines en particulier ainsi que sur les enjeux démographiques, la population des personnes âgées devant fortement croître dans les années à venir.

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles