Baromètre de la transformation numérique des TPE PME, que retenir ?

Depuis maintenant 3 ans, la France s’est dotée d’un nouvel outil de suivi spécialement construit pour mettre en lumière points forts et faiblesses de la transformation numérique des TPE et PME tricolores. A l’occasion de la présentation justement de la dernière publication de ce Baromètre annuel par France Num, faisons le point sur les différents éléments à retenir.

Baromètre annuel : une présentation et deux ministres

En cette rentrée, le dispositif France Num, piloté par la Direction générale des Entreprises (DGE), a présenté les résultats du Baromètre annuel sur la transformation numérique des TPE et PME aux ministres Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme et Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de la Transition Numérique et des Télécommunications.

Le double d’entreprises interrogées

Cette année le baromètre prend de l’ampleur avec 4 671 entreprises interrogées, soit quasiment deux fois plus que l’année dernière. Par ailleurs, et comme nous l’indique le communiqué de presse ; « Cette édition se focalise sur les entreprises de moins de 10 salariés, qui constituent 68% de l’échantillon ». France Num, grâce à cet outil a pu identifier les caractéristiques des usages numériques des TPE PME qui diffèrent ;« selon les secteurs et la taille des établissements de même que les leviers et freins à leur transition numérique ».

Des patrons convaincus par le réel bénéfice

Premier point à retenir de cette publication, la part des chefs d’entreprises ayant « un regard positif sur le numérique » continue d’augmenter. Concrètement, 81% d’entre eux estiment que « le numérique représente un réel bénéfice pour leur entreprise ». C’est un gain de 13% par rapport à 2020.

Mais aussi toujours craintifs

Mais avoir conscience de l’impact positif ne veut pas dire pour autant que la mise en place est facile. En effet, des freins à la numérisation persistent. Ainsi, parmi les craintes les plus récurrentes, la sécurité est la plus fréquemment citée. Plus précisément, « près d’un chef d’entreprise sur deux déclare avoir peur de perdre ou se faire pirater des données ». Cette prise de conscience explique en partie selon le baromètre « une augmentation de 5 points du taux d’équipement en cybersécurité par rapport à 2021 (81% des entreprises interrogées) ».

Baromètre annuel : une numérisation à plusieurs formes

Autre enseignement, on remarque que les entreprises, après avoir investi prioritairement sur la visibilité et la vente en ligne durant la crise sanitaire, se « tournent depuis un an vers des outils de gestion ». Là encore, le pourcentage est élevé puisque « 85% des entreprises disposent au moins d’une solution de gestion » ; soit une augmentation de 8 points en un an. 

Une augmentation des budgets ?

Autre enseignement est non des moindres, les entreprises envisagent d’investir davantage dans le numérique. Ainsi 41% d’entre elles, soit une hausse +3 points depuis 2021, prévoient d’y consacrer plus de 1 000 €. Et 16% envisagent un investissement supérieur à 5 000 €.

« Visibilité, attractivité, compétitivité »

En mot de conclusion, la Ministre Olivia Grégoire a rappelé lors de cette présentation que ; « la transition numérique est aussi bien un outil de simplification du quotidien de nos TPE PME qu’un moyen d’accroitre leur visibilité, leur attractivité et leur compétitivité ».

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles