Osez le numérique, une journée pour promouvoir la mixité à Vannes et à Lorient

Le 8 mars prochain, ce sera la journée internationale des droits des femmes. Avec « Osez le numérique », les villes de Vannes et de Lorient veulent profiter de cette date pour promouvoir la mixité dans les métiers du numérique.

Les femmes, « source inexploitée de création de richesses »

En décembre dernier, 21 femmes dirigeantes d’entreprises co-signaient une tribune dans le journal Les Echos. D’une seule voix, elles déclaraient ceci : « Alors que nous cherchons sans cesse à relancer notre économie, il est une source inexploitée de création de richesses et de croissance économique : les femmes. Notre pays n’aura en effet jamais les moyens de ses ambitions si nous persistons à entretenir un écosystème non mixte et sexiste ». Depuis, les initiatives semblent se multiplier sur le territoire. C’est le cas à Vannes et Lorient vendredi prochain par exemple, avec l’événement Osez le Numérique !

Profitez des témoignages de femmes dirigeantes d’entreprises

Pour promouvoir la mixité dans les métiers du numérique, toutes les initiatives sont les bienvenues. Les villes de Vannes et de Lorient se sont donc associées avec les services de l’État pour faire découvrir aux femmes, le temps d’une journée, les opportunités et les formations du numérique. Cette journée se déroulera en deux lieux distincts. Le matin, différents « témoignages de chefs d’entreprises féminins en relation avec le secteur du numérique » sont prévus à la CCI du Morbihan (Vannes). L’après-midi, rendez-vous est donné à l’université de Bretagne Sud à Lorient. Il y sera ainsi question des compétences nécessaires et des formations. Un atelier participatif, intitulé « Quelles solutions pour favoriser la mixité dans les formations numérique ? » viendra clôturer cette journée.

Ces chiffres qu’on n’aimerait bien ne plus voir et ceux qui en imposent

Dans la Région comme ailleurs,  les femmes sont très peu présentes dans les métiers numériques. En Bretagne, elles ne représentent en effet que 19 % des effectifs des entreprises de ce secteur. Un phénomène du passé ? Pas vraiment, l’an dernier, les femmes n’étaient que 15 % à présenter leur candidature sur ces postes.

Pourtant, d’autres chiffres devraient nous rendre plus optimistes et encourager celles qui n’osent pas sauter le pas. Les entreprises ayant au moins une fondatrice par exemple ont des résultats plus élevés de 63 % que les entreprises n’ayant que des fondateurs. Ainsi, atteindre la parité générerait plus de 2.000 milliards d’euros de PIB supplémentaire en Europe d’ici à 2025.

Plus d’info sur Osez le Numérique en cliquant ici.

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
auteur

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles