À Dijon, retour sur la 2ème édition du NEC local

Elle est arrivée comme un cadeau de Noël, suscitant impatience et enthousiasme. La 2ème édition du NEC local en Bourgogne-Franche-Comté, qui s’est tenue les 14 et 15 décembre dernier à Dijon, a donc tout naturellement fait le plein ! Et avec un programme très riche, l’événement a fait le bonheur de l’écosystème du numérique inclusif et responsable régional. Paroles d’élus, qui était présent, a pu poser quelques questions à différents intervenants.

NEC, NEC Local, de quoi s’agit-il ?

Imaginé par l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT), Numérique en Commun[s] ; ou NEC pour les adeptes ; s’attache à construire un « numérique d’intérêt général ». Et il reste encore beaucoup à faire pour que ce dernier devienne plus « ouvert, inclusif, accessible, durable, souverain et éthique ».
Mais comme le souligne l’Agence, cette approche n’est pas qu’un événement national. Sur le site dédié, on peut ainsi lire qu’elle est ouverte « à tous, mobilisable par celles et ceux qui souhaitent créer un temps de réflexion et de travail en commun sur leur territoire », via un NEC local.

MedNum BFC, la mission qui fédère

À Dijon, la mission MedNum BFC a saisi cette opportunité pour fédérer les acteurs locaux autour de ces enjeux. La structure, qui par ailleurs fait partie des 15 projets labellisés « Hubs Territoriaux pour un Numérique Inclusif » est portée par le GIP ARNia. Sur les huit départements de Bourgogne-Franche-Comté qu’elle couvre, elle est identifiée comme « l’interlocutrice privilégiée des collectivités territoriales et des structures de médiation numérique, privées ou publiques ».

Faire le plein d’idées concrètes

Échanger ses expériences et bonnes pratiques est le leitmotiv des NEC Locaux. Aussi, tables-rondes et ateliers sont venus rythmer ces 2 jours. À la Maison Régionale de l’Innovation, il fut question tout autant d’inclusion numérique, de cybersécurité, de médiation numérique et ses publics que de numérique responsable. Et comme l’a souligné Patrick Molinoz, Vice-Président en charge notamment des transitions numériques et de l’innovation et Président de l’ARNia, lors du lancement, cet événement était « l’opportunité de nouer des contacts et de faire le plein d’idées concrètes pour façonner les projets de la médiation numérique dans vos communautés ».

La Mednum toujours au rendez-vous

Parmi les intervenants de ce NEC BFC2, les organisateurs ont pu compter sur la participation et le soutien de Dorie Bruyas, Présidente de la MedNum. Cette société coopérative d’intérêt collectif née en 2017, rassemble les acteurs de la médiation numérique au niveau national. Pour ce faire, elle crée des outils communs en réponse à des besoins partagés, pour faire changer d’échelle les solutions d’accompagnement aux usages numériques.

Focus sur « France Numérique Ensemble »

Autre intervenante de marque, Léa Gislais, Directrice adjointe du Programme Société numérique. Sa prise de parole a permis de s’attarder notamment sur « France Numérique Ensemble ». Il s’agit de la nouvelle feuille de route nationale autour du développement de l’inclusion numérique en France. Elle est la suite de la première stratégie nationale pour un numérique inclusif, qui couvrait la période 2018-2022. Ce document, co-construit avec les territoires, décrit ainsi les orientations nationales en faveur de l’inclusion numérique, et les chantiers qui en découlent, sur une période allant de 2024 à 2027.

Tralalere fait évoluer les pratiques pédagogiques à l’heure du numérique

Continuons notre découverte des différents intervenants avec Orane Fisbein, chargée de projet chez Tralalere. C’est pour beaucoup « LE » spécialiste des ressources numériques pour l’éducation. Une équipe de 25 experts du design pédagogique compose cette entreprise de l’économie sociale et solidaire, qui « contribue à faire évoluer les pratiques pédagogiques à l’heure du numérique, en lien étroit avec les réseaux éducatifs ». Ses programmes sensibilisent plus de 200000 élèves chaque année et leurs ressources vidéo ont été vues déjà plus de 10 millions de fois sur Youtube.

Le CNNum donne des clefs pour réfléchir et pour agir.

Lors de cet événement, Paroles d’élus a pu échanger également avec Jean-Baptiste Manenti, Responsable des relations avec les élus et les organisations territoriales du Conseil national du numérique. Le CNNum, commission consultative indépendante, a pour mission de conduire une réflexion ouverte sur la relation des humains au numérique. Il a pour mission de donner aux citoyens et aux décideurs, à l’échelle nationale et européenne, des clefs pour réfléchir et pour agir.

Focus sur HUBEst

Mais le NEC Local, c’est aussi l’occasion d’inviter des acteurs engagés dans d’autres régions à l’instar de HUBEst. Questions à Aliénor Laurent, Responsable de cette structure. Le HubEst, ce sont quatre structures, Emmaüs Connect, Ligue de l’enseignement Grand Est, POP et WeTechCare. Ensemble, ils s’organisent pour créer à travers une association collégiale un hub numérique inclusif pour le Grand Est.

Made in iKi cultive localement l’art du faire ensemble

Autre exemple de ces intervenants « extra-régionaux » avec Jean-Philippe Clerc, fondateur de l’atelier Made in iKi. Ce FabLab associatif situé la Bresse du Jura. Son but est de démocratiser l’usage des technologies et de mettre à disposition des machines à commandes numériques.

PIX, l’outil précieux

Impossible de faire ce tour d’horizon des intervenants du NEC BFC 2023 sans nous arrêter sur PIX. Aussi, nous avons tendu notre micro à Déborah Dobaire, Responsable Collectivités territoriales et Médiation. Pix a été lancé en novembre 2016 grâce à un partenariat imaginé avec l’Éducation Nationale, l’Enseignement supérieur et le CNED. Pix a pu développer ses services grâce à une phase de bêta-test intégrant jusqu’à 4000 utilisateurs-testeurs. Avec Pix, il est possible de mesurer ses compétences dans 4 domaines : Informations et données, Communication et collaboration, Création de contenus, Protection et sécurité. Celles-ci ont été choisies « en se basant sur le référentiel de compétences européen DIGCOMP. Mais aussi en travaillant directement avec des entreprises ou des écoles ».

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles