Le Potager d’à Côté, une plateforme imaginée pour consommer les légumes du voisin

Face au gaspillage, des initiatives voient le jour un peu partout sur le territoire. Parti de Charente, le projet Potager d’à Côté, s’étend progressivement à l’échelle nationale. Le site internet du même nom, propose des nouveaux schémas de consommation en facilitant l’accès aux surplus des jardins de particuliers et aux invendus  des producteurs.

Des beaux légumes à portée de main

« Plutôt que de faire venir des légumes de loin, commençons par lutter contre le gaspillage qui peut parfois exister en pics à certains moments de l’année », c’est un peu la devise du site Le Potager d’à côté. Cette plateforme a été conçue pour rapprocher l’offre et la demande entre des consommateurs en attente de vrais circuits courts, des particuliers cultivant leurs jardins et des producteurs locaux. En quelques clics, on peut facilement réserver une cagette de pommes à son voisin ou remplir son frigo avec les fruits et légumes invendus (mais encore bon) d’un maraîcher proche de chez soi.
Grâce à ce site, on consomme des fruits et légumes de saison et « vraiment » locaux. Au niveau administratif en effet, la notion de « circuits courts », utilisée pour valoriser un mode de vente limitant le nombre d’intermédiaires ne prévoit pas de notion de proximité physique…
Autre aspect important revendiqué par le Potager d’à côté, ce système permet de créer du lien entre personnes partageant les mêmes valeurs.

Un projet qui a vu le jour (en partie) grâce au crowdfunding

A l’initiative de cette plateforme, on trouve Virginie Broncy, une jeune femme de 33 ans. Après des études de Langues Etrangères Appliquées au Commerce International entre Poitiers, Nantes, l’Angleterre et l’Espagne, elle a travaillé pendant sept ans chez Microsoft. Petit à petit, l’idée « d’investir mon énergie dans un projet qui avait plus de sens pour moi et pour les autres » a germé.  Le Potager d’à Côté, est «  un projet qui rassemble des valeurs humaines et environnementales importantes pour moi. »

Quelques mois avant le lancement du site, Virginie a présenté son projet sur J’adopte un projet, une plateforme elle aussi locale de crowdfunding en Nouvelle-Aquitaine. L’argent récolté lui a permis de rajouter des fonctionnalités additionnelles avec par exemple la création d’alertes et de se lancer dans un plan de communication plus ambitieux pour promouvoir le site. Le projet, soutenu par le Grand Angoulême a pu compter également sur l’accompagnement d’Initiative Charente, du Réseau Entreprendre et de France Active.

Récemment, Le Potager d’à Côté a également été finaliste du Trophée des Elanceurs 2018, concours ayant vocation à mettre en avant « des solutions innovantes, écologiques, responsables et solidaires ».

Une idée qui inspire les plus jeunes ?

Pouvoir échanger les surplus de son jardin n’est pas réservé qu’aux jeunes trentenaire. La prise en compte du gaspillage dans son mode de vie inspire aussi les plus jeunes. Lors du dernier concours Science Factor par exemple, qui propose aux collégiens et lycéens d’imaginer en équipe une invention ayant un impact positif au niveau sociétal, Jade, ILone, Soline et Alexis ont remporté le Prix Orange Numérique. Ils ont imaginé une application qui s’inspire de la plateforme Au potager d’à côté, en utilisant la géolocalisation, afin d’adapter cette solution aux usages de leur génération.

https://twitter.com/OrangeGardens/status/996767175502434304

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
auteur

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles