Le Cyber World CleanUp Day, c’est tous les jours !

L’évènement est moins connu que son grand frère, le World Clean Up Day, mais la participation devrait s’amplifier dans les prochaines années.  Le 19 septembre dernier avait  lieu en effet en France la version numérique de cette mobilisation pour « nettoyer nos déchets ». Vous n’avez pas vider votre corbeille ? Il est toujours possible de le faire.

20 millions de participants

Vous connaissiez peut-être déjà le World Clean Up Day, la journée mondiale du nettoyage de la planète ? Lancé en 2018, ce mouvement se déroule tous les 3e samedi du mois de septembre. L’intérêt grandissant permet de fédérer généralement plus de 20 millions de participants dans pas moins 180 pays.

127 évènements en France

Jamais en manque d’idée, la « Let’s do it Fundation » a décidé d’insérer durant cette journée une branche numérique. Il s’agissait du Cyber World CleanUp Day,  également appelé « Nettoyons nos données ». En France, pas moins de 127 évènements locaux ont ainsi été comptabilisés samedi dernier. Concrètement, cette édition 2020 proposait différentes méthodes pour nettoyer  efficacement ses données.

« Prendre le temps de supprimer ses e-mails permet avant tout une prise de conscience »

Dans un article récent du Monde, Kévin Guérin, chargé de projet du Cyber World Clean Up Day explique ainsi la démarche : « On fournit aux entreprises, écoles, ou citoyens volontaires un kit de sensibilisation au sujet avec, par exemple, une vidéo sur les impacts environnementaux du numérique, puis des outils pour faire du tri dans leurs appareils. Prendre le temps de supprimer ses e-mails permet avant tout une prise de conscience ».

La pollution numérique de nos données

La chose est connue mais l’impact précis beaucoup moins. Et oui, nos données numériques contribuent au réchauffement climatique. En effet, l’Ademe  estimait l’an dernier que le numérique était responsable de 4 % des émissions totales de gaz à effet de serre. Et selon une étude de International Data Corporation (IDC), la capacité de stockage mondiale pourrait atteindre 11,7 zettaoctets (11,7 milliards de teraoctets) en 2023. C’est donc plus du double par rapport à 2018.

Pour en savoir plus et connaitre les bons gestes, cliquez ici

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles