Avec 13M, l’inclusion numérique va faire un grand bond


Si vous êtes un lecteur ancien de Paroles d’élus, ce chiffre de 13 millions vous est forcément connu. Depuis plusieurs années en effet, ce dernier est mis en avant pour quantifier la fracture numérique en France. Malgré de nombreux plans et une multiplication des acteurs de l’inclusion sur tout le territoire, le nombre de nos concitoyens en difficulté avec le numérique ne semble pas diminuer. Loin de perdre espoir, un nouvel outil baptisé sobrement 13M vient d’être lancé. De quoi s’agit-il ? On vous en dit plus ici.

13M, c’est quoi ?

Projet hybride au croisement de l’innovation, des startups et de l’inclusion, 13M sera ce que l’on appelle dans le jargon des jeunes pousses un « accélérateur ». Dénommé aussi parfois pépinière, il s’agit d’un programme d’accompagnement à l’entrepreneuriat pour des startups en phase de croissance. Ici, les structures sélectionnées auront pour point commun d’appartenir au secteur de l’inclusion numérique.

Des acteurs reconnus pour leur engagement

Une fois passée  la phase de sélection ouverte également aux associations, le dispositif suivra pendant 9 mois deux promotions de 4 entrepreneurs. Pour porter un projet aussi innovent, il fallait forcément des acteurs déjà très engagés sur le sujet. C’est donc sans surprise que l’on retrouve à la fois la Banque des Territoires mais aussi le concours des entreprises solidaires groupe SOS et de H7,  lieu emblématique de la Métropole de Lyon.

4 piliers d’accélération

Concrètement, l’accompagnement sera axé autour de 4 piliers d’accélération. Il s’agira ainsi de « toucher plus de bénéficiaires » grâce à une étude de marché détaillée, à l’élaboration de stratégie marketing et commerciale ou en faisant évoluer produit et service.

Le souci de professionnaliser la filière

Le second pilier visera à « fédérer des talents ».Pour y arriver, les structures seront épaulées dans la définition des « fondamentaux de (leur) culture d’entreprise », pour «recruter et (…) mettre en place les indispensables d’une politique RH ». « Financer la croissance » et « structurer les opérations » sont les deux derniers piliers.

Viabilité de leur modèle économique

Il est précisé que « les structures seront sélectionnées selon leur caractère innovant, la viabilité de leur modèle économique, le nombre de bénéficiaires déjà touchés et le potentiel d’essaimage à l’échelle du territoire ». Niveau calendrier, l’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 20 janvier 2023 pour un début de programme en février 2023.

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles