Handicap : le CNNum propose 50 actions pour un numérique plus inclusif

Le 5 février dernier, le CNNum a rendu sa copie sur les moyens à mettre en place pour assurer l’inclusion des personnes handicapées. A travers un rapport commandé dans la perspective de la Conférence nationale du handicap du 11 février dernier, le Conseil propose 50 actions concrètes pour y arriver.

3 secteurs clés

Ce rapport met l’accent sur les 3 secteurs clés particulièrement concernés par la transformation numérique que sont l’accès à la citoyenneté, à la culture et au savoir. Pour Salwa Toko, présidente du Conseil national numérique, « le numérique ne doit être une ligne de fracture supplémentaire pour personne. Pour les personnes en situation de handicap, le numérique est une formidable opportunité d’accès aux services publics, aux savoirs, et à la culture. Toutefois, cette opportunité restera vaine tant que nous ne ferons pas un effort collectif pour rendre le numérique accessible”.

4% des sites sont conformes

En effet, si la dématérialisation de l’administration a rendu les services publics numériques essentiels pour les citoyens, seuls 4% des sites internet publics ont publié leur attestation d’accessibilité (conformité RGAA). Le Conseil national du numérique propose donc en premier lieu par exemple « de rationaliser le pilotage de l’accessibilité numérique des services publics au sein d’une Délégation Ministérielle de l’Accessibilité Numérique (DMAN) ». Celle-ci aurait pour rôle de suivre la mise en œuvre des obligations d’accessibilité, à travers « un pouvoir de sanction sur autosaisine ou sur plaintes d’usagers via une plateforme de signalement ».

Jouer sur la formation

Autre axe de travail, les concertations et auditions menées pour préparer ce rapport ont mis en avant le manque « de formation des professionnels du web et du numérique en matière d’accessibilité ». Aussi le Conseil suggère-t-il d’intégrer l’accessibilité numérique dans la formation initiale et continue des professionnels du numérique.

Un nouveau souffle

Enfin, le Conseil constate que l’accessibilité numérique pourrait donner un nouveau souffle à l’économie numérique française et européenne, à travers la création d’emplois liés à l’accessibilité numérique, mais également la recherche et le financement de projets. Pour Cédric O, « par l’innovation, notamment en matière d’intelligence artificielle, par le soutien à nos start-up, nous avons la possibilité d’œuvrer pour permettre à nos concitoyens d’avoir accès à tous les services. C’est un enjeu d’égalité auquel je suis profondément attaché et un défi dans lequel le Gouvernement est pleinement investi. »

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles