Retour sur …le Giga Déstockage organisé par le Département du Calvados

« Giga Déstockage », voici le nom du défi que s’est lancé le Conseil départemental du Calvados fin mars afin de sensibiliser l’ensemble de ses agents à une démarche collective de sobriété numérique. Durant 15 jours, les différents services ont pu via différents challenges et défis diminuer concrètement leur impact numérique. Explications.

Des espaces de stockages qui ont doublé

Pour les collectivités qui ont fait le choix de ne pas externaliser, l’emplacement des serveurs des espaces de stockage est souvent un vrai casse-tête. Souvent cachés dans les sous-sols ou dans les greniers, la place qu’ils occupent illustre en tout cas très bien la prédominance toujours plus importante du numérique. Ainsi, celui du Département du Calvados a doublé en seulement quatre ans, notamment depuis la dématérialisation.

Créer une prise de conscience générale

Soucieux de réduire son impact environnemental, le Conseil Départemental a voulu mobiliser l’ensemble de ses agents dans une démarche collective, baptisée « Giga Déstockage ». Comme l’explique volontiers son Président, Jean-Léonce Dupont ; « l’enjeu était de créer une première prise de conscience autour des émissions de gaz à effet de serre liées au numérique, de réduire l’impact des pratiques professionnelles et d’opérer un changement en équipe sur le long terme ».

Une sensibilisation en amont

Présenté comme une véritable opération « coup de poing », « Giga Déstockage » a permis de faire « au sens propre » le ménage et d’alléger les serveurs de la collectivité. En amont, les agents départementaux ont été sensibilisés grâce à un large dispositif de communication interne dénommé « Et ton tri, t’as pris le pli ? ». Grâce à des vidéos de bonnes résolutions, de l’information à destination des encadrants, une présentation de la démarche sur l’intranet de la collectivité ou encore à un « appel à la mobilisation » lancé par le directeur général des services à l’ensemble des collaborateurs, différents défis ont pu être relevés.

Des résultats plus que probants

Ainsi, grâce au nettoyage des données numériques, en commençant par effectuer du tri dans les boîtes, la chasse aux fichiers non utilisés, mal rangés ou mal nommés, les 28 équipes qui ont participé à ce défi ont nettoyé plus de 1,7 To, l’équivalent d’une année de données produites en seulement trois semaines. Un beau résultat quand on sait qu’1 To représente l’équivalent de 6,5 millions de pages de documents PDF ou… 1 300 armoires d’archivage papiers.

Une suite pour 2023 ?

Sur son site, le Conseil Départemental explique que « tout en agissant pour la sobriété numérique et pour la planète, les 28 équipes qui ont relevé ce défi ont témoigné des bonnes pratiques ainsi adoptées et de l’importance de ces temps collectifs, qui sont aussi des temps de cohésion ». Vertueuse à plus d’un titre, la démarche va donc être reconduite tous les ans afin « d’ancrer la bonne gestion des données numériques dans les habitudes de travail des agents du Département ».

 

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles