[Cyber World CleanUp Day] Et vous, allez-vous nettoyez vos données numériques ?

Vous connaissiez peut-être déjà le World Clean Up Day, la journée mondiale du nettoyage de la planète ? Lancé en 2018, ce mouvement se déroule tous les 3e samedi du mois de septembre et fédère plus de 20 millions de participants dans pas moins 180 pays. Du 14 au 19 mars a lieu la version digitale visant à nettoyer ses données. Explications.

 

Le numérique a un impact bien réél

Derrière le « Cyber World CleanUp Day », on trouve un ensemble d’événements imaginées pour sensibiliser nos concitoyens à l’empreinte environnementale du numérique. Son objectif est en effet de ; « créer les conditions d’une prise de conscience globale de l’impact environnemental du numérique en déployant une action de sensibilisation au numérique responsable, fédératrice, conviviale et permettant d’engager concrètement le premier pas : d’une part en nettoyant les données et d’autre part en offrant une seconde vie à nos équipements numériques ».

Vite, inscrivez-vous !

Comme le rappelle les coordinateurs de cette événement ; « il est encore temps de vous inscrire comme organisateur pour référencer votre ou vos opérations de Cyber CleanUp (Nettoyage de données ou Seconde vie des Équipements) et accéder à tous les outils mis à votre disposition pour organiser et animer des opérations ». Différents supports sont en effet consultables avec notamment 7 guides de nettoyage et de seconde vie, un support de présentation du Cyber WCUD ou encore un formulaire de remontée des résultats.

S’inscrire oui, mais ça engage à quoi ?

Le Cyber CleanUp, c’est un peu le grand ménage de printemps numérique. Et dans le domaine, il y a beaucoup à faire ; « nettoyer vos données comme les fichiers bureautiques, photos et autres applications » ; mais aussi « désencombrer vos équipements divers (ordinateurs, tablettes, téléphones portables…) ». Comme le rappelle les organisateurs ; « Ainsi, vous participez à prolonger la durée de vie de vos équipements numériques ». Autres pistes d’actions, vous pouvez videz vos tiroirs et donner une seconde vie à vos équipements numériques ».

La pollution liée au numérique

L’idée n’est pas ici renoncer au numérique mais plutôt de comprendre que nos usages ne sont pas neutre pour notre planète. Ainsi, comme le rappelle les organisateurs ; « si le numérique est la source de grands progrès, son accélération est préoccupante ». Et de poursuivre ; « le numérique est responsable de 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre aujourd’hui. On estime que d’ici 2025 il pourrait représenter 8% des émissions. Des impacts sont à considérer à toutes les étapes du cycle de vie d’un appareil (de l’extraction des matières premières à la fin de vie des équipements) ».

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles