L’école numérique Wild Code School propose des formations 100% digitales

Fondée en 2013 par Anna Stépanoff et Romain Coeur, la Wild Code School est aujourd’hui présente dans une vingtaine de villes européennes, dont 13 en France. Plus de 2000 personnes sont déjà passés par ses formations et ont pu profiter d’un taux d’insertion professionnelle frôlant les 90 %.

Le début d’une longue histoire

L’histoire de la Wild Code School débute lors d’un hackathon. Alors que les équipes engagées devaient imaginer « l’éducation de demain », les deux fondateurs décident de s’attaquer à  un métier déjà en pénurie à cette époque en France, celui de développeurs web.

A la Loupe dès 2013

C’est à la Loupe, commune de 4000 habitants d’Eure-et-Loir que l’idée d’un premier campus Wild Code School prend forme. Elle y accueille dès 2013 les premiers Wilders. Aujourd’hui, 3 spécialités sont proposés à savoir le développement web, l’analyse de la data et la cybersécurité.

Une réponse face à la crise

Conséquence de la crise sanitaire, beaucoup d’écoles supérieures ont dû assurer la fin de l’année en téléprésentiel. Devant les résultats très positifs, la Wild Code School vient d’annoncer la création d’un campus virtuel donnant accès aux métiers du code, à l’analyse des données et à la sécurité opérationnel.

En plus des 13 villes en France

Ces formations 100% digitales viendront compléter l’offre déjà offerte à La Loupe, Paris, Lyon, Marseille, Lille, Strasbourg, Nantes, Orléans, Toulouse, Tours, Reims, Biarritz ou encore Bordeaux. Rentrées des classes le 11 septembre 2020.

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles