A Lormont, la Cité éducative est « un espace de créativité et d’initiative »

Lors de la première édition de Paroles @venir le 7 juillet dernier, l’éducation était à l’honneur avec l’intervention notamment de Claire de Rességuier, chargée de projet auprès du coordinateur du programme Cité Éducative. Pour en savoir un peu plus sur ce programme, prenons aujourd’hui la direction de Lormont en Région Nouvelle-Aquitaine, l’une des premières villes à avoir accueilli ce dispositif. Jean Touzeau, Maire de la ville et Josette Belloq, Adjointe à l’éducation et la cité éducative ont répondu aux questions de Paroles d’Elus.

De 0 à 18 ans

Dans l’académie de Bordeaux, deux villes ont été parmi les premières à s’inscrire dès 2019 dans le dispositif Cités éducatives. Il s’agit de Lormont et de Pau. L’objectif de ce programme est de fédérer tous les acteurs actifs dans le temps scolaire, périscolaire et extrascolaire afin d’accompagner chaque jeune depuis la petite enfance jusqu’à l’insertion professionnelle.

Un espace de créativité

Comme nous le décrit le Maire de Lormont, Jean Touzeau, ce dispositif n’est pas uniquement un moyen de valoriser l’existant mais bel et bien, « en permanence, un espace de créativité et d’initiative ».

Œuvrer pour plus de justice sociale

Pour le Ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, c’est en effet « par l’école qu’il est possible de lutter à la racine contre les déterminismes et les assignations, c’est par l’école qu’on élève le niveau général et qu’on œuvre à la justice sociale ». Aussi « les Cités éducatives, dont le cœur est le collège du quartier, vont permettre de fédérer tous les acteurs et d’offrir aux enfants une éducation de qualité sur le temps scolaire, périscolaire et extrascolaire ».

Des moyens financiers supplémentaires

Pour les collectivités, c’est aussi des moyens financiers supplémentaires annoncés. Ainsi au total, les Cités éducatives du département de la Gironde bénéficieront d’un budget de 690 000 euros et le département des Pyrénées-Atlantiques de 1 350 000 euros.

Des ateliers pour maîtriser les outils numériques

Et le numérique dans tout cela ? Pour Josette Belloq, Adjointe à l’éducation et la cité éducative, le numérique a toute sa place dans le dispositif au sens où il permet de garantir la continuité pédagogique : « notre fil conducteur, c’est principalement l’accompagnement de la parentalité. Aussi, nous avons mis en place des ateliers de maîtrise des outils informatiques pour les enfants et leurs parents. Ceux-ci ont une visée utilitaire, celle de s’assurer qu’il n’y ait pas de fracture d’usage du numérique et que la continuité pédagogique soit réelle ».

 

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles