Ruralitic : un lundi spécial jeunesse

Les « Lundis de Ruralitic » vous donnent rendez-vous ce soir. Cette 3ème session spéciale jeunesse accueillera Olivier VANDARD, Directeur adjoint éducation, Jeunesse et formation professionnelle au Secrétariat général pour l’investissement. Cette conférence donnera l’occasion de faire un premier bilan sur l’opération « Territoires Numériques Éducatifs » déployée par l’Éducation nationale à la dernière rentrée dans l’Aisne et le Val d’Oise.

Lundi soir, c’est Ruralitic !

Les « Lundis de Ruralitic » sont devenus un rendez-vous hebdomadaire très attendu par la communauté des acteurs du monde rural. Malgré un contexte compliqué marqué par la crise sanitaire, Ruralitic, le rendez-vous incontournable de la fin août, a réuni en août dernier plus de 800 participants. Les organisateurs ont su relever le défi grâce à un format hybride. En partie  physique, en partie digital. Jamais en panne de créativité et pour prolonger cette expérience, Ruralitic, vous propose depuis, chaque lundi, ce nouveau rendez-vous digital.

Une session spéciale jeunesse

Cette troisième session 2021 des « LUNDIS DE RURALITIC » spéciale Jeunesse donnera la part belle à l’opération « Territoires Numériques Éducatifs » déployée par l’Éducation nationale à la rentrée dernière dans 2 départements. Ce dispositif bénéficie d’un engagement financier sans précédent de 27 millions d’euros agissant à la fois sur les équipements et sur la formation des enseignants.

Réduire la fracture numérique

Parmi les enjeux clairement annoncés de ce dispositif, on notera par exemple l’objectif de réduire la fracture numérique alors même que la crise sanitaire a révélé la nécessité de disposer d’outils numériques et d’une formation à leurs usages pour assurer la continuité pédagogique.

Une expérimentation post confinement

En effet, cette expérimentation a été imaginée, suite à une année 2020 particulièrement difficile pour le monde enseignant, comme «  un démonstrateur numérique de proximité ». Ainsi, les départements de l’Aisne (académie d’Amiens) et du Val-d’Oise (académie de Versailles) ont été choisis en raison de leurs caractéristiques sociales et scolaires, mais aussi en raison des dynamiques déjà engagées en faveur du numérique, tant de la part des collectivités que de celle de l’État.

Deux départements sélectionnés

Dans l’Aisne, le poids de l’éducation prioritaire est important, y compris en milieu rural. Dans le Val-d’Oise, la diversité territoriale représente un véritable atout. La forte urbanité et les forts contrastes sociaux à l’Est et au Sud-Est du département, les nombreux Quartiers prioritaires de la politique de la ville, la ruralité à l’Ouest et la hausse du gradient d’éloignement des collèges font du département un territoire favorable pour cette expérimentation.

Nous vous invitons à vous connecter sur ZOOM en cliquant ICI le lundi 25 janvier à 17h30 pour 30 minutes d’exposé suivies de 30 minutes de questions-réponses.

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles